Nos réponses à la pandémie de coronavirus : toutes les infos mises à jour

Le 11 mars, l'Organisation Mondiale de la Santé a déclaré le COVID-19 comme étant pandémique. À la date du 6 avril, selon les chiffres de cette organisation, 1 174 866 personnes infectées par le coronavirus ont été confirmées dans le monde. Le virus a pour le moment causé 64 541 décès. Voici toutes les informations relatives aux activités que nous menons à travers le monde pour lutter contre la pandémie.

Nos deux grandes priorités : le maintien de nos programmes dans le monde entier, et la protection du personnel et des patients

2 avril - mise à jour de nos projets dans le monde

Étant donné que la pandémie de coronavirus se propage de plus en plus à travers le monde, nous élargissons notre réponse à celle-ci. Nous lançons des activités spécifiques au COVID-19 dans une quarantaine de pays répartis dans les cinq continents.

31 MARS - Nous lançons un fonds d'urgence international 

Face à la propagation et à l’impact que la pandémie du COVID-19 a et aura sur les populations plus vulnérables, nous augmentons nos activités en Europe ainsi que dans nos projets existants, et lançons une récolte de fonds internationale afin de répondre à cette urgence et à ses conséquences.

30 Mars - Belgique (mise à jour)

En Belgique, nous intervenons dans le cadre de la lutte contre le COVID-19 selon trois axes :

  • soutien à sept hôpitaux en Flandre et en Wallonie,
  • soutien à 138 maisons de repos à Bruxelles
  • gestion d'un centre d'accueil médical pour les sans-abris, les migrants et les personnes sans domicile fixe à Tour & Taxis.

28 mars -  Syrie

Nous intervenons en Syrie pour lutter contre la pandémie de COVID-19, qui est devenue une menace potentielle dans le pays. La maladie peut se propager très rapidement dans la province d'Idlib, en particulier dans les camps surpeuplés où la promiscuité est très grande et les infrastructures sanitaires insuffisantes.

20 mars - Espagne

En coordination avec les autorités sanitaires locales et afin d’accroître la capacité d’accueil des patients atteints du COVID-19, nous avons ouvert un hôpital de 100 lits à Alcalá de Henares, non loin de Madrid. Nous apportons également un soutien à plusieurs maisons de repos, au niveau de l'évaluation des risques et de la mise en œuvre des mesures d'hygiène et de protection.

19 mars - Belgique

Afin de protéger les groupes de la population les plus vulnérables à la pandémie, tels que les personnes âgées et les migrants, nous allons :

  • mettre en place une structure d’accueil à Bruxelles pour les personnes sans logement,
  • exercer de multiples activités de soins au sein des maisons de repos bruxelloises au moyen d’une équipe mobile,
  • soutenir deux centres hospitaliers des provinces d’Anvers et du Hainaut.

18 mars - France

Face à la propagation de l’épidémie de COVID-19 en France, nous avons, en concertation avec les autorités sanitaires françaises, mis en place cette semaine des activités destinées à renforcer la détection et la prise en charge des patients atteints de COVID-19 au sein des populations les plus vulnérables à Paris et dans certains départements d’Ile-de-France.

16 mars – Italie

Nous avons commencé, la semaine dernière, à travailler dans quatre hôpitaux du pays, situés à l'épicentre de l’épidémie. Les pénuries d'équipements de protection individuelle sont de plus en plus fréquentes, ce qui expose les travailleurs de santé au risque de contamination.

2 mars – Iles grecques

Les conditions de vie dans les camps surpeuplés dans les hotspots des îles grecques, sont les conditions les plus propices à une épidémie de COVID-19. Compte tenu du manque de services sanitaires adéquats et des soins médicaux très limités, le risque de propagation du virus parmi les habitants des camps est extrêmement élevé. L'évacuation des camps est plus urgente que jamais.

14 février – Hong Kong et chine

Nous avons envoyé un don d'une tonne de vêtements de protection au service d'ambulance de Hong Kong St. John, pour les soutenir jusqu'à ce que leurs propres stocks soient reconstitués. Une équipe MSF a également ouvert un projet à Hong Kong sur la promotion de la santé pour les groupes vulnérables. Enfin, 3,5 tonnes de vêtements de protection médicale spécialisés de MSF ont aussi été envoyés l'hôpital de Wuhan Jinyintan, dans la capitale de la province chinoise de Hubei, l'épicentre de l'épidémie de coronavirus COVID-19.