Nos interventions de lutte contre le Covid-19 en Belgique : une mise à jour du 3 juin

En Belgique, MSF se concentre maintenant sur les maisons de repos et sur les soins aux personnes sans abri et migrants touchés par le Covid-19. 

Interventions auprès des migrants et des personnes sans-abri


Le centre de soins et d'isolement situé sur le site de Tour & Taxis, à Bruxelles, a jusqu'à présent soigné 146 patients, et 142 ont pu quitter le centre. 
Nous avons reçu un feedback de l'ERB concernant l'essai de la chloroquine. Nous y répondons et espérons avoir bientôt le feu vert.  
L'équipe de sensibilisation aux mesures de prévention et de contrôle des infections, continue à fournir des formations et des conseils aux structures soutenues par différentes organisations travaillant dans le secteur des migrations et des personnes sans-abri, ainsi que dans les communes. Actuellement, l'accent est mis sur la fourniture de briefings concernant les tests et ce, afin de préparer les tests réalisés par Médecins du Monde. 
L'équipe capitalise sur les leçons apprises au centre de Tour et Taxis, pour créer de manière proactive une boîte à outils et une stratégie EPREP en cas de deuxième vague plus tard dans l'année. 

Interventions au sein de maisons de repos


À l'heure actuelle, trois équipes mobiles couvrent encore l'ensemble du pays, mais nous ne recevons que des demandes très limitées car la situation a évolué positivement. 
La sensiblisation se poursuit, concernant des thèmes spécifiques, auprès des autorités régionales, par exemple le projet de mettre en place un réseau de soutien en santé mentale accessible au personnel des maisons de repos en Flandre.
MSF évalue également l'impact de son intervention dans les maisons de repos, et un rapport interne sera rédigé pour chaque région. 
En outre, une recherche opérationnelle est en cours concernant la santé mentale dans les maisons de repos.
Enfin, un rapport sur les leçons tirées des interventions, avec des recommandations destinées à une utilisation externe, est également en préparation. Ce rapport sera utilisé par les principaux acteurs, pour modifier l'approche actuelle des autorités, en vue de la préparation à une autre épidémie. La sensibilisation du grand public par le biais des médias, des briefings et d'autres communications publiques, permettra de faire pression sur les autorités pour qu'elles procèdent à ce changement.