Belgique

un soutien psychologique et psychosocial aux migrants et réfugiés

Consultation au hub humanitaire de Bruxelles
Consultation au hub humanitaire de Bruxelles  © Albert Masias/MSF.

La situation des migrants et demandeurs d'asile vivant ou transitant en Belgique se détériore chaque année, en raison de politiques restrictives qui rendent l'accès aux soins de base très difficile. En effet, nombre de migrants et réfugiés arrivant en Europe ont vécu, dans leur pays d'origine et durant leur périple, des expériences traumatiques aux conséquences délétères sur leur santé mentale. Et leur vulnérabilité psychologique est exacerbée par des politiques d'asile, d'accueil et d'intégration inappropriées dans les pays de destination qui causent souvent de nouveaux traumatismes et aggravent leur état mental.

En 2019, MSF a continué de jouer un rôle essentiel aux côtés de six autres organisations pour gérer un « hub humanitaire » à Bruxelles. Dans ce lieu, migrants et demandeurs d'asile bénéficient de services auxquels ils n’auraient pas accès ailleurs en ville, comme les soins médicaux et en santé mentale, du conseil socio-juridique, la recherche des familles et, enfin, la fourniture de vêtements. Les migrants et demandeurs d'asile sont nombreux à utiliser ces services : le hub reçoit environ 50 000 visites par an.

MSF se concentre surtout sur les soins en santé mentale. En 2019, nous avons reçu plus de 530 personnes en consultation individuelle. La plupart étaient des hommes originaires du Soudan, d'Éthiopie et d'Érythrée.

Nous intervenons à deux niveaux. Dans le hub même, nous offrons un soutien psychologique à ceux qui en ont besoin et, dans un autre site proche, nos psychologues ou psychiatres prennent en charge les cas les plus aigus.

Après avoir fermé, en décembre 2018, nos activités dans plusieurs centres d'accueil gérés par les autorités belges, nous avons partagé avec d'autres organisations les approches et outils mis au point pendant ce projet pilote, notamment des modules psychosociaux et en santé mentale spécialement adaptés. Cette démarche s’inscrit dans notre volonté d'améliorer l'accès des migrants et demandeurs d'asile vulnérables à l'aide psychosociale.

Lire notre rapport "une fuite sans fin"

Naissance du Hub humanitaire 

En septembre 2017, nous nous sommes associés à six autres organisations pour offrir dans un « hub humanitaire » à Bruxelles, un ensemble intégré de services comprenant soins médicaux et en santé mentale, recherche des familles, conseils socio-juridiques et distribution de vêtements. Notre équipe participe activement à la gestion de ce projet et dispense des soins en santé mentale.

Plus de 20 ans d'activités en Belgique

MSF a été active pendant 20 ans en Belgique entre 1989 et 2009. Dans quatre villes, Verviers, Liège, Bruxelles et Anvers, des activités visant l’accès aux soins de santé pour les plus vulnérables ont été assurées.

D’une part, MSF réalisait des consultations médicales et psychosociales, mais l’activité principale servait à montrer aux autorités concernées où le système avait des failles et ce qui pouvait éventuellement être fait.

En 2000, MSF est partie de Verviers, parce qu’entre-temps, le système avait repris un fonctionnement correct. A Liège, les autorités locales ont développé un relais Santé, une succursale où les personnes sans papiers avait accès aux soins de santé.

A Bruxelles, la situation ne s’est pas améliorée de la même manière. C’est pour cela que MSF a remis le projet en 2008 à l’organisation Médecins du Monde. De même que pour Anvers où le projet a été également remis à Médecins du Monde en 2009.

Camp de réfugiés à Bruxelles en 2009

En novembre 2009, MSF a monté un camp de réfugiés en plein coeur de Bruxelles pour dénoncer l’impasse politique dans laquelle se trouvent les demandeurs d’asile en Belgique.

MSF avait été sollicitée par une coalition d’ONGs souhaitant faire pression sur le gouvernement pour qu’il assume ses responsabilités légales en matière de logement des demandeurs d’asile. Des sollicitations répétées ont été adressées au gouvernement pour qu’il gère cette crise persistante du manque de logements. Le matin du 18 novembre 2009, une équipe de MSF a monté un camp de réfugiés en plein de cœur de Bruxelles.

Le camp était un acte symbolique: il n’était pas destiné à servir de solution alternative aux logements normalement procurés par le gouvernement belge. La coalition d’ONG a réussi à obtenir une garantie de logement pour 450 demandeurs d’asile en guise de mesure d’urgence temporaire, en plus des logements qui devaient se libérer à la fin du mois de décembre et dans le courant 2010.

À qui les plus démunis peuvent-ils faire appel ?

Bruxelles : Médecins du Monde
CASO – Centre d’accueil, de soins et d’orientation
Rue d’Artois, 46 à 1000 Bruxelles
Pour prendre rendez-vous : 02/513.28.97
Pour des informations : 02/513.25.79
info.caso@medecindumonde.be

Consultation médicale sans rendez-vous le lundi à 13h, le jeudi à 9h et le vendredi à 13h et à d’autres moments sur rendez-vous.

Anvers : Dokters van de Wereld (Médecins du Monde)
COZO – Centrum voor Onthaal, Zorg en Oriëntatie (CASO – Centre d’accueil, de soins et d’orientation)
Van Maerlantstraat, 56 à 2060 Anvers
Tél. : 03/231.36.41
info.antwerpen@doktersvandewereld.be

Consultation médicale sans rendez-vous le lundi à 9h et le jeudi à13h et à d’autres moments sur rendez-vous.

Liège : Relais Santé
Place Saint-Jaques, 13 à 4000 Liège
Tél. : 04/220.58.97

Verviers: OCMW
Rue du Collège 49 – 4800 Verviers
087/307.307

de mars à juin 2020 : DES ACTIVITéS de lutte contre le Covid-19 

Malgré un système de santé très développé, nous avons lancé en mars 2020 notre plus grande intervention jamais menée en Belgique, afin d’apporter notre soutien à des activités cruciales, notamment le contrôle des infections dans les hôpitaux, les soins aux personnes âgées et le soutien aux groupes vulnérables tels que les personnes sans-abri et les migrants sans papiers.

Un soutien aux hôpitaux sur base de notre expertise en matière de gestion des épidémies

On peut supposer qu'avec l'un des systèmes de santé les plus avancés au monde, la Belgique n'aurait pas eu besoin d'une organisation comme MSF pour l'aider à faire face à une crise sanitaire. Mais malgré son personnel médical abondant et ses nombreux hôpitaux offrant des soins de qualité, la Belgique n’avait tout simplement pas l’habitude de faire face à des situations d'épidémie majeure. Ainsi,  les équipes de MSF ont travaillé dans des hôpitaux à Mons, à Anvers et dans le Limbourg, des régions ou villes qui ont été particulièrement touchées par le Covid-19.

Au Centre Hospitalier Universitaire Ambroise Paré, à Mons, une équipe MSF composée de médecins et de logisticiens a fourni un soutien médical, ainsi qu’une formation sur l'utilisation des équipements de protection individuelle et sur les mesures de contrôle des infections.

Onze teams in overleg met ziekenhuispersonel in Bergen. © Pablo Garrigos, Bergen 31 maart 2020.
Nos équipes en concertation avec le personnel de l'hôpital de Mons. © Pablo Garrigos, 31 mars 2020.

L'équipe MSF a également aidé l'hôpital à mieux isoler les patients atteints du Covid-19, et a donné des conseils sur la manière dont la capacité et le fonctionnement de l'hôpital pourraient être adaptés en fonction de divers scénarios. L'équipe a également apporté un soutien psychologique aux équipes médicales de l'hôpital.

À Anvers, au sein des hôpitaux de Stuyvenberg, de Middelheim et de Jan Palfijn, MSF a mis en place des « zones de lavage », où les équipements de protection portés par le personnel de santé ont pu être correctement nettoyés et désinfectés. Dans ces trois hôpitaux, MSF a également fourni un soutien et une formation sur les mesures de contrôle des infections et sur les protocoles relatifs aux équipements de protection individuels.

À Anvers et Brasschaat, les équipes MSF ont soutenu les autorités locales dans la mise en place d'unités de santé dédiées aux patients atteints de Covid-19, notamment par un soutien technique pour la  mise en oeuvre des mesures de protection.

À Lier et Saint-Trond, les équipes MSF ont soutenu deux unités, l'une de 20 lits et l'autre de 40 lits, où les patients en convalescence suite au Covid-19 et n’ayant plus besoin de soins intensifs, étaient pris en charge par le personnel médical avant de rentrer chez eux.

Un soutien aux personnels de 135 maisons de repos 

Ons mobiele team geeft een briefing aan personeel van Residentie Chistalain in Jette © Olivier Papegnies, Brussel 31 maart 2020.
Notre équipe mobile donne un briefing au personnel de la Résidence Christalain à Jette. © Olivier Papegnies, 31 mars 2020.

Des équipes mobiles MSF d'infirmiers et de professionnels de la promotion de la santé ont travaillé dans 135 maisons de repos en Belgique. Ces équipes y ont soutenu et formé le personnel sur la meilleure manière de dispenser les soins en se protégeant et en protégeant les résidents. Elles ont aussi fourni des conseils quant à la manière de désinfecter les zones potentiellement contaminées et quant à la façon d'utiliser le plus efficacement les équipements de protection. 

MSF a publié un rapport sur base de son intervention dans ces 135 maisons de repos. Le constat dressé est catastrophique. Vous découvrirez dans ce rapport les manquements, des témoignages, ainsi que les recommandations que nous avons adressées aux autorités pour la suite de la gestion de l'épidémie dans les maisons de repos. 

Une assistance médicale aux personnes sans abri et migrants sans papiers

Pendant le confinement, il a été recommandé aux personnes présentant des symptômes de s'isoler elles-mêmes à la maison, ce qui était impossible pour les personnes qui n'ont pas de domicile. Pour répondre à cela, MSF a ouvert un centre sur le site de Tour & Taxis à Bruxelles, où les personnes sans domicile qui avaient contracté le Covid-19 pouvaient séjourner tout en étant isolées et recevoir des soins médicaux. Le centre avait une capacité de 150 lits.

© Pablo Garrigos, Brussel 31 maart 2020.
Photo prise juste avant l'ouverture de notre centre de soins de Tour & Taxis. © Pablo Garrigos, 31 mars 2020.

 

SUIVEZ TOUTE L'ACTUALITÉ HUMANITAIRE, INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER MSF

MSF se soucie de la protection de vos données. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité