Que faisons-nous avec votre argent ?

Médecins Sans Frontières dépend à 99% du soutien financier de donateurs individuels. Nous voulons être transparents et responsables vis-à-vis de l'argent récolté et de la façon dont il est dépensé.

Quelle proportion d'argent va directement aux projets sur le terrain?

Médecins Sans Frontières est gérée selon deux règles internes.

  • La première: chaque année, au moins 80% de nos revenus va directement à notre mission sociale. Cette mission sociale comprend nos projets sur le terrain, le soutien direct à ces projets et les actions de sensibilisation. 
  • La deuxième: chaque année, au moins 70% de nos dépenses doivent se dérouler sur le terrain et ce, indépendamment des autres parties de notre mission sociale. En 2018, 83% de notre budget a été alloué directement à notre mission sociale.

Qui contrôle l'argent de Médecins Sans Frontières?

MSF est redevable envers ses donateurs et la confiance qu’ils lui
accordent. Pour cette raison, nos comptes statutaires sont examinés
par le cabinet d’audit DGST et nos comptes internationaux consolidés sont audités par KPMG, en partenariat avec EY. En ce qui la concerne, la direction financière de l’OCB renforce les mesures prises, notamment en matière de contrôle de gestion, de contrôle interne, d’audit interne et de gestion des risques pour offrir un maximum de transparence et de contrôle dans la gestion des fonds des donateurs. MSF adhère également au code d’éthique élaboré par l’Association pour une Ethique dans les Récoltes de Fonds (AERF).

Comment comprendre nos chiffres?

MSF-Belgique fait partie d'un ensemble international reprenant plusieurs sections de MSF. Avec les sections du Brésil, Danemark, Hong-Kong, Italie, Luxembourg, Norvège, Afrique du Sud et Norvège, MSF-Belgique forme le Centre Opérationnel de Bruxelles (OCB). Tous les projets d'aide de l'OCB sont coordonnés depuis Bruxelles, mais les autres partenaires récoltent également de l'argent.

explication de l'OCB

La contribution au revenu de l'OCB de la part de MSF-Belgique atteignait 44 millions d'euros en 2018 sur un budget total de 414 millions d'euros.

En raison de l'aspect international d'OCB, les finances de Médecins Sans Frontières sont relativement complexes. C'est pour cela que les chiffres financiers de Médecins Sans Frontières Belgique ne montrent que les chiffres de l'entité juridique de Médecins Sans Frontières en Belgique, comme l'exige la législation belge.

Si vous souhaitez plus d'informations, vous trouverez les chiffres détaillés dans le rapport financier de 2018.

Les chiffres de 2018

Pour bien comprendre comment lire ces chiffres, nous vous invitons à consulter la rubrique ci-dessus "comment comprendre nos chiffres?"

Revenus en 2018: 414 millions €

  • Dons privés: 99%
    • Dons privés en Belgique : 11%
    • Dons privés des partenaires OCB : 63%
    • Dons privés des partenaires non-OCB : 25%
  • Financement institutionnel : 1 %

Dépenses en 2018: 428 millions €

  • Mission sociale: 83%
  • Récolte de fonds: 12%
  • Frais administratifs: 5%

En 2018 sur le terrain, tout en renforçant sa présence dans certains
contextes, l’OCB a répondu à des missions d’urgence comme en République démocratique du Congo lors de l’épidémie d’Ebola, pour venir en aide aux réfugiés Rohingyas au Bangladesh et dans le Bande de Gaza, en Palestine. Par ailleurs, afin de répondre au besoin accru de structures médicales adéquates, l’OCB a investi dans d’importants projets de construction d’hôpitaux, comme à Kunduz, à l’est de l’Afghanistan, à Kenema en Sierra Leone et à Bar Elias au Liban.

Nos rapports financiers

  • Si vous avez réalisé un don en Belgique: nous vous invitons à consulter notre rapport annuel 2018 pour savoir ce que nous avons fait avec votre argent au centre opérationnel de Bruxelles.
  • Pour savoir ce que nous avons réalisé au niveau du mouvement international, consultez notre rapport annuel international.
  • Pour en savoir plus les comptes du Centre Opérationnel MSF de Bruxelles, vous pouvez télécharger notre rapport financier 2018 dans lequel se trouve le rapport du réviseur d'entreprise.