Notre intervention d’urgence en Ukraine et dans les pays voisins : où en sommes-nous le 16 mars ?

Depuis le début des combats en Ukraine, nos équipes travaillent jour et nuit pour mettre en place une réponse aux besoins urgents. Nous sommes engagé.es dans une course contre la montre pour réapprovisionner les hôpitaux et aider des milliers de personnes en déplacement, en Ukraine et dans les pays voisins.

Dans cet article, nous faisons le point sur nos activités en Ukraine et dans les pays voisins, en date du 16 mars 2022. Vous pouvez aussi consulter l'état des lieux de nos activités en date du 8 mars en cliquant ici.

bordeaux msf supply
À Bordeaux, nos équipes préparent du matériel médical d'urgence pour l'expédier vers l'Ukraine. Sur place, il sera immédiatement distribué aux hôpitaux qui en ont besoin. Ces fournitures doivent parvenir aux hôpitaux avant que les villes ne soient encerclées. © Remi Decoster - 4 mars 2022.

Nous aidons les hôpitaux à se préparer

Dans de nombreuses régions du pays, nous travaillons avec des structures médicales pour les aider à se préparer à ce qui pourrait arriver.

  • Dans la ville d'Odessa, dans le sud du pays, nous avons donné des fournitures médicales aux hôpitaux qui se préparent à accueillir des blessé.es en cas d'attaque.
  • À Lviv, dans l'ouest de l'Ukraine, nos équipes ont dispensé une formation sur l'accueil des blessé.es en masse et aident les hôpitaux à se préparer à l'afflux massif de blessés.
  • À Vinnytsia, nous travaillons avec les hôpitaux locaux pour les aider à se préparer à l'arrivée massive de blessé.es et nous étudions comment nous pouvons fournir de l'eau et des services d'assainissement. 
  • À Bila Tsverka, à 80 km au sud de Kiev, un hôpital spécialisé en chirurgie a été identifié. Une équipe MSF dispensera une formation de deux jours sur la gestion d'un afflux massif de blessé.es et déterminera les besoins en fournitures.
  • Dans l'est du pays, les chirurgiens de MSF ayant l'expérience du travail en zone de guerre ont, juste avant le début de la guerre actuelle, dispensé une formation à distance aux chirurgiens des principaux hôpitaux qui ont depuis reçu de nombreux blessés.

Nous avons également approvisionné de nombreux hôpitaux dans l'est de l'Ukraine, à Kyiv et dans d'autres régions du pays.

kyiv opération chirurgie
Martial Ledecq, chirurgien vasculaire belge, en pleine opération à l'hôpital Okhmatdyt de Kyiv. Nos chirurgien.nes sont spécialisé.es dans le traitement des traumatismes de guerre. Il s'agit de techniques très spécifiques - peu de chirurgien.nes les maîtrisent, même en Ukraine. © MSF - 14 mars 2022

DE PLUS EN PLUS DE FOURNITURES NÉCESSAIRES POUR répondre à DES BESOINS MÉDICAUX DE PLUS EN PLUS NOMBREUX

Jusqu'à présent, MSF a tout mis en œuvre pour envoyer des équipements et des médicaments pour la chirurgie, la traumatologie, les salles d'urgence et les unités de soins intensifs.

Un tableau plus large d'autres articles médicaux essentiels commence à se dessiner : l’insuline pour les diabétiques, des médicaments pour les patient.es atteint.es d'autres maladies chroniques comme l'asthme, l'hypertension ou le VIH.

Certains de ces articles devront être transportés avec la complexité supplémentaire d'une chaîne du froid. L'acheminement des fournitures là où elles sont nécessaires en Ukraine sera un défi.

Nous craignons qu'il devienne de plus en plus difficile, peut-être rapidement, d'acheminer les fournitures médicales et le personnel médical là où ils sont nécessaires, d'où l'urgence réelle d'agir rapidement.

Nous aPPORTONS NOTRE AIDE AUX personnes déplacées

De nombreuses personnes déplacées sont actuellement réfugiées à Lviv et dans d'autres villes de l'ouest de l'Ukraine. Souvent, elles ont quitté leur maison avec seulement ce qu'elles pouvaient porter. Les volontaires locaux et les organisations de la société civile travaillent d'arrache-pied pour les aider, mais les conditions sont difficiles, les logements disponibles étant déjà pleins à craquer et les températures pouvant atteindre -10 degrés la nuit.

MSF va faire don d'une grande quantité d'articles pour affronter le froid (sacs de couchage, vêtements chauds, tentes) aux organisations de la société civile qui soutiennent les personnes déplacées et les réfugié.es. Nous évaluons également comment nous pouvons apporter un soutien médical à ces personnes.

Nous envisageons la mise en place de cliniques mobiles à Vinnytsia

L'une des régions où nous voyons un grand nombre de personnes déplacées est Vinnytsia, dans le centre-ouest de l'Ukraine. Nous envisageons de lancer des cliniques mobiles dans la région pour fournir des soins médicaux de base aux personnes déplacées.

Ukraine pologne cliniques mobiles
À la frontière entre l'Ukraine et la Pologne, des cliniques mobiles sont prêtes à venir en aide aux réfugié.es qui tentent de traverser la frontière. © Peter Bräunig - 9 mars 2022

La réponse de Médecins Sans Frontières dans les pays voisins

  • Pologne

Selon l'Agence des Nations unies pour les réfugiés, plus de 1,9 millions de personnes (en date du 16 mars) ont fui l'Ukraine vers la Pologne. Sur place, nos équipes tentent d'acheminer du personnel essentiel et des fournitures médicales en Ukraine via la Pologne. A la frontière, nos équipes sur place témoignent d’un engagement sans précédent de la part de la société civile, mais aussi d’importants défis à relever.

  • Hongrie

L’une de nos équipes évalue la situation et les besoins des personnes qui traversent la frontière, en se concentrant sur l'identification des besoins moins visibles des personnes ou des groupes particulièrement vulnérables. Nous examinons également la possibilité de mettre en place des cliniques mobiles des deux côtés de la frontière.

  • Moldavie

Au 16 mars, plus de 491 000 personnes ont traversé la Moldavie depuis l'Ukraine.  

Le 12 mars, à Palanca, nous avons commencé à fournir des consultations de soins de santé primaires et des sessions de premiers soins psychologiques aux réfugié.es, principalement originaires d'Odessa et de Mikolayiv.

  • Slovaquie

Pour l'instant, les besoins humanitaires et médicaux critiques sont couverts par les autorités locales et la société civile. Nous prévoyons qu'une équipe mobile assure une surveillance régulière à la frontière, offrant un soutien en matière de santé mentale, facilitant les orientations d'urgence et prenant soin des personnes les plus vulnérables.

N’hésitez pas à lire notre article pour plus d'informations sur la situation à la frontière slovaco-ukrainienne.

  • Russie

MSF travaille avec les autorités sanitaires des régions d'Arkhangelsk et de Vladimir pour réduire la charge de la tuberculose résistante aux médicaments et améliorer le traitement de la maladie. 

Nous procédons actuellement à des évaluations dans le sud de la Russie pour voir si de nouveaux besoins humanitaires médicaux sont apparus. Nous avons également fait des dons de nourriture, de kits d'hygiène, d'articles de secours essentiels et de médicaments, qui seront distribués aux personnes déplacées.

  • Biélorussie

En Biélorussie, nous continuons à mener nos programmes réguliers de lutte contre la tuberculose et l'hépatite C. Une équipe d'évaluation s'est rendue dans les zones frontalières de la Biélorussie et de l'Ukraine et reste prête à répondre aux besoins médicaux et humanitaires émergents.