Inde

En Inde, malgré un meilleur accès aux soins, les coûts élevés, la pauvreté, l'exclusion sociale et un système de santé public débordé empêchent une partie de la population de se faire soigner. MSF poursuit son action auprès des communautés vulnérables en dispensant des soins en santé mentale, et en traitant les maladies infectieuses, la tuberculose résistante (TB-R), les suites de violence sexuelle et la malnutrition.

Prise en charge spécialisée de la TB, du VIH et de l'hépatite C au Manipur

manipur
Sanomani, qui est atteint d'un VIH avancé, est assis sur son lit à l'hôpital Shalom. Le médecin de MSF, le Dr Dwaragesh Natarjan et le technicien de laboratoire Emperor effectuent des analyses sanguines. Sanomani suit un traitement de substitution aux opiacés.  © Jan-Joseph Stok, mai 2019.

Le Manipur connaît une forte prévalence du VIH, de l'hépatite C et des formes pharmaco-sensibles et pharmaco-résistantes de la TB. Les services de santé y sont limités. Aussi, l'incidence des co-infections y est élevée, ce qui rend les patients plus vulnérables et les traitements, plus complexes. Nos équipes effectuent dépistages, diagnostic et traitement ainsi que conseil et éducation à la santé pour ces trois maladies dans nos cliniques à Churachandpur, Chakpikarong et Moreh, et une nouvelle clinique construite et inaugurée en 2019 à Chakpikarong, près de la frontière du Myanmar.

Santé mentale au Jammu-et-Cachemire

Depuis 2001, nous offrons des services de conseil au Jammu-et-Cachemire, où des années de conflit ont sur les résidents des conséquences psychologiques encore aggravées par la stigmatisation associée aux troubles de santé mentale. En 2019, nos équipes ont travaillé dans les hôpitaux de quatre districts – Srinagar, Baramulla, Pulwama et Bandipora – et évalué la situation en santé mentale dans le reste de cet État. Nos constats nous conduisent à développer nos activités au niveau communautaire dans les districts de Sopore et Pulwama.

Violence sexuelle et fondée sur le genre à Delhi

En 2015, nous avons ouvert, dans le district de Jahangirpuri à Delhi Nord, une clinique pour les victimes de violence sexuelle et conjugale. Ouverte 24h/24, elle offre une prophylaxie post-exposition pour prévenir le VIH/sida, les grossesses non désirées et les maladies sexuellement transmissibles, et un soutien psychosocial. Nous fournissons aussi du conseil à l'hôpital de district local.

Nous collaborons toujours avec les autorités locales et des organisations communautaires pour faire connaître nos services. Nous avons publié les premiers résultats de notre enquête sur les connaissances, attitudes et pratiques (enquête CAP) qui renforcer la compréhension de la violence sexuelle et aidera MSF et d'autres à améliorer la prise en charge.

Projet pour les stades avancés du VIH au Bihar

Les personnes vivant avec le VIH sont toujours l’objet d'importantes discriminations qui limitent leur accès aux soins dans les structures publiques et privées. Le Bihar, un des États les plus peuplés d'Inde, est très loin de l’objectif 90-90-90 d'ONUSIDA. Celui-ci, fixé au niveau mondial, prévoit que d'ici 2020, 90% des personnes vivant avec le VIH connaissent leur statut sérologique, 90% des séropositifs dépistés reçoivent un traitement ARV pérenne et 90% des personnes sous ARV aient une charge virale durablement indétectable.

En 2019, MSF s'est employé à dispenser des soins holistiques de qualité aux populations les plus vulnérables et les plus malades, soit les personnes aux stades avancés du VIH. Nous aidons le ministère de la Santé à gérer un service d'hospitalisation qui assure une prise en charge holistique et dans la dignité des patients qui reçoivent des traitements ciblés et sûrs et, le cas échéant, des soins palliatifs pour les infections opportunistes qui menacent leur vie. En parallèle, nous collaborons avec le gouvernement et la Campagne d'accès pour améliorer les directives et l'accès aux diagnostics et médicaments essentiels dont ces patients critiques ont besoin.

Traitement de la malnutrition aiguë sévère au Jharkhand

Depuis 2017, MSF collabore avec les autorités sanitaires du Jharkhand pour dépister et traiter les cas de malnutrition infantile aiguë sévère. En 2019, nous avons soigné près de 1000 enfants qui en souffraient dans 47 centres de nutrition en ambulatoire dans les zones rurales et tribales de cet État. MSF a mené une étude opérationnelle pour déterminer le périmètre brachial à mi-hauteur optimal (PBMH, une méthode de dépistage utilisée pour évaluer l'état nutritionnel d'un enfant) pour la prise en charge des enfants atteints de malnutrition aiguë sévère. Le but est de donner aux décideurs politiques les meilleures chances d’en renforcer la gestion communautaire. Les conclusions de l’étude seront partagées avec les décideurs et professionnels de santé pour faire la preuve d'un modèle permettant de mieux dépister la malnutrition infantile.

Traitement de la TB-R et du VIH à Mumbai

inde
Boddi Bazar a contracté la tuberculose en juin 2019. Il rend visite à une équipe de MSF dans le sud du Chhatisgarh, lors d'une opération de dépistage de la tuberculose, afin de s'assurer qu'il suit bien son traitement et de remplacer ses médicaments.  ©Tadeu Andre/MSF, octobre 2019.

Depuis 1999, MSF collabore étroitement avec les programmes nationaux de lutte contre la TB et le VIH à Mumbai pour en réduire l'incidence et la mortalité. Dans le district M East, où la prévalence de la TB est l’une des plus élevées de Mumbai, nous gérons une clinique indépendante qui assure une prise en charge intégrée des patients atteints de VIH et TB-R, y compris ceux qui présentent une pharmaco-résistance très complexe. Ces patients ont besoin de traitements difficiles à trouver tant dans les structures publiques que privées. Notre clinique a été l’un des premiers sites au monde à fournir les nouveaux antituberculeux, la bédaquiline et le délamanide, aux cas avancés de TB-R, adultes et pédiatriques.

Outre le travail pionnier réalisé par notre clinique, nous collaborons avec le programme national de lutte contre la TB pour renforcer la prise en charge de la TB-R dans le district M East via les services ambulatoires de l'hôpital public. Nous soutenons aussi le plus grand hôpital antituberculeux d’Asie à Sewri, au sud de Mumbai, en fournissant des traitements contre la TB-R pour les cas compliqués et un soutien psychosocial. En 2019, nous avons étendu nos activités de lutte contre la TB à huit dispensaires dans la communauté.

Traitement de l'hépatite C en Uttar Pradesh

À Meerut, en Uttar Pradesh, nous aidions depuis 2017 le ministère de la Santé à concevoir un programme simplifié, décentralisé et efficace de diagnostic et de traitement de l'hépatite C. Nous avons transféré ce programme au ministère en 2019. En deux ans, plus de 10 000 personnes ont fait le test de dépistage. Parmi elles, 3675 ont débuté un traitement, 3435 l'ont terminé et 3430 ont été guéries. D'août à décembre 2019, 433 influenceurs communautaires et prestataires de services (chefs de villages, médecins de campagne, barbiers), 1156 soignants communautaires et 2978 étudiants ont reçu une formation de base pour sensibiliser à la prévention de l'hépatite C dans l'ouest de l'Uttar Pradesh.

Soins de santé pour les communautés isolées

MSF gère des cliniques mobiles offrant des soins généraux aux habitants de villages enclavés en Andhra Pradesh, au Chhattisgarh et au Telangana, trois États de l'est de l'Inde touchés par un long conflit de faible intensité. Outre les soins généraux, nous traitons le paludisme, la TB et les infections respiratoires, et assurons des soins pré- et postnatals, les vaccinations et les transferts vers d'autres structures. Nous menons aussi des actions de promotion de la santé et un suivi épidémiologique.

SUIVEZ TOUTE L'ACTUALITÉ HUMANITAIRE, INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER MSF

MSF se soucie de la protection de vos données. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité