Questions fréquemment posées : travailler pour MSF

.MSF reçoit fréquemment des questions à propos des opportunités de travailler sur le terrain ou au siège. Nous en avons rassemblé quelques une ici. Nous vous invitons donc à consulter la liste ci-dessous ou à lire attentivement la page "travailler sur le terrain" avant de nous contacter pour nous poser vos questions. N'hésitez pas également à vous inscrire à notre Job Newsletter pour recevoir des nouvelles de recrutement.

Procédure de recrutement (9)
Profils recherchés (6)
Bénévolat et stages chez MSF (2)
La vie sur le terrain (11)
Perspectives de carrière (2)

Procédure de recrutement

Je ne réside pas en Belgique. Puis-je néanmoins postuler via le site web de MSF Belgique ?

La responsabilité en matière de recrutement est partagée entre les différents bureaux de MSF à travers le monde. Découvrez ici où postuler en fonction de votre pays de résidence. Si vous faites déjà partie du personnel national de MSF, vous pouvez postuler directement auprès du Centre opérationnel dont vous relevez.

Dois-je parler couramment le français et l’anglais ?

MSF Belgique exige la maîtrise du français et/ou de l’anglais, avec au moins une connaissance pratique de l’autre langue (niveau B1 du cadre européen commun de référence pour les langues). Ces connaissances linguistiques vous offriront davantage de possibilités de travail dans différents projets et amélioreront notre flexibilité opérationnelle. Elles nous aideront à répondre aux besoins liés aux urgences et amélioreront vos perspectives d’évolution de carrière au sein de notre organisation. La connaissance de l’arabe et/ou de l’espagnol est un atout.    

MSF organise-t-elle des événements qui me permettraient d’en savoir plus sur le recrutement et de m’entretenir avec des recruteurs et des expatriés ?

Bien sûr ! Nous organisons des séances d’information « recrutement » à Bruxelles et en ligne, environ 9 fois par an. Vous pouvez vous y inscrire ici. Vous pouvez également vous abonner à notre Jobnewsletter pour recevoir toutes les actualités sur les postes à pourvoir.    

Quelle est la durée de la procédure de recrutement ?

À partir du moment où vous postulez, la procédure de recrutement dure en moyenne entre 1 et 3 mois, selon les besoins des opérations et la disponibilité du candidat. 

A partir du moment où je suis engagé et où je fais partie du « pool » d'expatriés de MSF, combien de temps faut-il pour que je parte pour ma première mission ?

Le délai dépend de divers facteurs comme votre disponibilité, les besoins sur le terrain, le type de mission, etc. Ce délai peut être de moins d’une semaine pour les profils dont nous avons besoin de toute urgence, à plusieurs mois parfois dans certains cas.   

Existe-il des restrictions d’âge pour travailler à l’international pour MSF ?

Il n’y a pas d’âge maximum pour participer aux projets de MSF, mais les candidatures doivent répondre à d’autres critères, les plus importants étant une bonne santé et un minimum de deux ans d’expérience professionnelle. Attention, dans certains pays où nous travaillons, l’octroi d’un permis de travail est soumis à des limites d’âge. 

Qu’est-ce que le diplôme en médecine tropicale et comment l’obtenir ?

Le diplôme en médecine tropicale est essentiel pour celles et ceux qui souhaitent travailler en tant que médecin, sage-femme, infirmier/infirmière, sauf si ces candidat.e.s peuvent se prévaloir d’une expérience clinique, en rapport avec le poste, dans un contexte tropical. Ce diplôme peut être délivré par différentes institutions accréditées. 

Recommandez-vous aux candidat.e.s potentiel.le.s certains cours susceptibles d’améliorer leurs chances d’être sélectionné.e.s ?

Nous ne recommandons aucun cours spécifique. Nous vous invitons simplement à consulter les différents profils et à vérifier si vous remplissez les critères généraux et spécifiques pour le profil qui vous intéresse. Nous exigeons toujours une expérience professionnelle pertinente de deux ans car nous attendons de nos expats un haut niveau d’expertise et une grande autonomie, en plus d’autres compétences, comme la gestion d’équipe, qui relèvent de leurs responsabilités. Une expérience professionnelle préalable à l’étranger avec une ONG est un atout.   

Quels sont les critères de recrutement de MSF ?

  • Engagement à respecter les valeurs de la Charte de MSF
  • Posséder au moins 2 ans d’expérience professionnelle en rapport avec le poste/la fonction
  • Être disponible pour une période de minimum 6 mois et s’engager moralement pour au moins deux ans (sauf pour les chirurgiens, anesthésistes, gynécologues et psychiatres qui peuvent être acceptés pour des missions de plus courte durée) 
  • Être prêt.e à partir en mission sans le partenaire et/ou la famille
  • Être prêt.e à travailler dans un contexte d’instabilité ou dans des zones de conflit
  • Avoir une bonne maîtrise du français et de l’anglais
  • Être en bonne santé

Profiles recherchés

Pour les profils médicaux et paramédicaux, quels sont les domaines et les spécialisations qui intéressent particulièrement MSF ?

Il s’agit actuellement des spécialisations et des domaines suivants :  

  • Paludisme, infections chroniques (tuberculose, VIH/sida, hépatite C)
  • Maladies infectieuses
  • Maladies non transmissibles
  • Prévention et lutte contre les infections/réponse aux épidémies
  • Médecine d’urgence
  • Pédiatrie  
  • Obstétrique/gynécologie/santé maternelle
  • Chirurgie orthopédique
  • Anesthésie
  • Santé mentale (psychologie/psychiatrie)

Un diplôme, une formation ou une expertise dans ces domaines est un atout. N’oubliez pas que ces besoins de recrutement peuvent évoluer. 

MSF exige au moins deux années d’expérience professionnelle. Les années de spécialisation dans mon domaine d’expertise médicale sont-elles prises en compte ?

Veuillez noter que différents types de diplômes seront vérifiés lors de l’évaluation de votre candidature. La spécialisation des diplômé.e.s en médecine générale, en médecine familiale, en médecine interne, en maladies infectieuses, en pédiatrie et en médecine d’urgence peut être assimilée à une expérience professionnelle.  

La formation spécialisée suivie par les gynécologues et les anesthésistes peut également entrer en ligne de compte puisqu’il s’agit d’une formation de deux ans.  Ces profils peuvent donc partir en mission directement après l’obtention de leur diplôme de spécialisation. Nous exigeons en revanche deux ans d’expérience clinique après la spécialisation pour les chirurgiens orthopédistes et les chirurgiens généralistes. 

En ce qui concerne les profils « psychiatrie », nous acceptons les internes en psychiatrie au terme d’un minimum de 6 semestres validés de stage en psychiatrie. 

Pour les autres profils, les périodes de stage et de bénévolat ne sont pas considérées comme une expérience pertinente.  

Je n’ai pas un profil (para)médical. Puis-je quand même travailler pour des projets MSF ?

Bien sûr ! C’est d’ailleurs le cas pour plus de 40 % de notre personnel. Ces profils sont énumérés ici . Nous avons besoin de spécialistes des finances et des ressources humaines, de logisticiens, ainsi que de spécialistes de la chaîne d’approvisionnement, en construction, en génie biomédical, en électricité, en mécanique, en eau et assainissement.   

Chaque année, nous recherchons aussi quelques responsables de la communication et chargé.e.s des affaires humanitaires (advocacy). Il nous arrive aussi de publier des ouvertures de poste pour des profils « coordination », par exemple des chefs de mission.  

Recrutez-vous des dentistes et des kinésithérapeutes ?

Veuillez noter que nous ne recrutons pas ces profils.  

Recrutez-vous des infirmiers/infirmières de niveau A2 ?

Les critères de recrutement pour les infirmiers sont décrits dans le profil. Seules les candidatures d’infirmier de niveau A1 sont acceptées. Un diplôme supplémentaire en gestion du personnel et une spécialisation en pédiatrie, en néonatalogie ou en prévention/lutte contre les infections constituent un atout. 

Recrutez-vous des responsables nationaux, des chefs de mission ou d’autres profils de coordination ?

Une expérience chez MSF est habituellement requise pour avoir accès à ces postes mais une expérience de travail, en rapport avec ces fonctions et dans des contextes similaires, au sein d’une autre ONG humanitaire, peut être prise en compte. Les profils de coordination sont repris ici.

Bénévolat et stages chez MSF

Puis-je travailler comme bénévole pour MSF sur le terrain ?

Non, pour des raisons administratives et juridiques, nous ne recrutons aucun bénévole ni stagiaire pour nos missions.   

Puis-je travailler comme bénévole au siège de Bruxelles ?

Oui, nous acceptons quelques bénévoles et stagiaires dans notre bureau de Bruxelles. Pour en savoir plus, consultez la page Devenir bénévole ou stagiaire. MSF Supply, notre centrale d’achat humanitaire, accepte également des stagiaires.

la vie sur le terrain

Les couples peuvent-ils postuler ensemble pour le même projet ?

Les affectations spécifiques à travers le monde dépendent des compétences de chaque personne et des besoins opérationnels des projets. Il n’est donc pas possible de partir en couple pour une première mission. Cette possibilité est toutefois envisageable pour des collègues ayant une plus longue expérience de travail chez MSF. 

Mon/Ma partenaire et/ou mes enfants peuvent-ils m’accompagner durant une mission ?

Les conditions de vie sur le terrain (sécurité, logement, etc.) sont telles qu’elles ne permettent souvent pas aux membres du personnel de terrain de partir en mission avec leurs enfants ou leur partenaire. Dans la plupart des projets, la visite d’amis ou de membres de la famille n’est pas possible. Dans de très rares occasions, c’est toutefois envisageable pour certains postes de coordination.     

Quelle est la durée d’une mission ?

Une première mission dure habituellement de six à douze mois, sauf pour les profils d’anesthésiste, de gynécologue et de chirurgien, dont la durée minimum d’une mission sur le terrain est de six semaines. Les psychiatres partent quant à eux pour une période d’au moins trois mois.  

Quels sont les horaires de travail sur le terrain ?

Les horaires de travail varient énormément d’un projet à l’autre. En moyenne, un jour de congé par semaine est accordé. Le rythme de travail peut être très soutenu et vous devrez parfois prester de longues heures de travail. Toutefois, des moments sont normalement prévus pour que le personnel puisse se reposer et se détendre. 

Comment MSF gère-t-elle la sécurité sur le terrain ?

MSF définit les procédures détaillées de gestion des risques et les directives de sécurité de chaque projet. Avant le départ, chaque membre du personnel international est briefé sur la situation de sa mission sur le plan de la sécurité. Une fois sur place, les expats reçoivent en outre des consignes de sécurité spécifiques et sont informés des protocoles à respecter. La sécurité relève de la responsabilité de chaque membre du personnel. Le respect de nos directives de terrain – consignes personnelles, gestion de l’équipe et sécurité – n’est donc pas négociable.   

Les expats sont-ils rémunérés ?

Oui. Les expats reçoivent une indemnité/un salaire de départ durant la première année sur le terrain, qui est actuellement de 1611,19 bruts/mois pour les résidents belges. Après ces 12 premiers mois, la rémunération sera adaptée en fonction de notre grille salariale, des responsabilités sur le terrain et de l’expérience antérieure.    

Nous offrons à chaque expat (dès la première année) :  

  • Un contrat à durée déterminée
  • Une rémunération mensuelle  
  • Une couverture médicale
  • La prise en charge de tous les frais (transport, hébergement) liés à la mission 
  • Une indemnité journalière (per diem) pendant la mission
  • La cotisation à la pension
  • L’opportunité de travailler et d’assumer rapidement des responsabilités dans des situations humanitaires et des programmes (médicaux) variés
  • Un développement professionnel personnalisé, avec accès à différents niveaux de formation, afin d’évoluer au sein de l’organisation   

MSF prend-elle en charge certaines dépenses ?

MSF prend en charge les frais suivants :

  • Voyage aller-retour en avion en classe économique, selon l’itinéraire le plus direct et le plus économique entre le lieu de résidence et le projet. Une escale pour le briefing et le debriefing en Europe pourra être incluse. 
  • Hébergement dans la mission  
  • Remboursement des frais de visa (ils sont habituellement directement payés par MSF qui s’occupe de votre visa)
  • Vaccinations
  • Indemnité journalière sur base du coût de la vie dans le pays de la mission
  • Tous les frais de formation si vous suivez un de nos cours de préparation ou d’autres cours durant votre carrière chez MSF
  • Assurance santé, y compris les évacuations médicales et le rapatriement durant votre mission, et ce jusqu’à trois mois après votre retour

MSF ne prend pas en charge les frais suivants :

  • Passeport
  • Voyage pour les vacances

Ai-je droit à des congés annuels pendant ma mission à l’étranger ?

Pour toute mission d’au moins 6 mois, vous avez droit à une semaine de congés payés après trois mois.  

Un examen de santé est-il prévu avant le départ en mission ?

Nous vous demanderons de vous rendre chez votre médecin traitant pour un bilan de santé pré-mission, en vue d’évaluer votre état de santé avant votre départ en mission. Toutes les informations médicales seront traitées de manière confidentielle et ne pourront être divulguées qu’avec votre consentement. En cas de problème spécifique, cette question sera abordée avec notre Staff Health Unit qui évaluera si vous pouvez quand même partir en mission sur le terrain.    

Suis-je couvert.e par une assurance-santé pendant la durée de ma mission ?

MSF vous fournira une assurance-santé qui vous couvre pendant la durée de votre mission et pendant trois mois après la fin de votre contrat de travail (cette assurance couvre uniquement les soins ambulatoires et l’hospitalisation ; l’incapacité de travail pour cause de handicap ou de maladie n’est pas couverte). 

Cette assurance couvre également le rapatriement en cas d’évacuation pour raisons médicales urgentes (cette couverture se terminant le dernier jour de votre contrat de travail). 

À quoi ressemble la vie sur le terrain ?

perspectives de carrière

Quelles sont les perspectives de carrière pour les travailleurs de terrain de MSF ?

MSF offre aux expats de nombreuses possibilités d’évolution de carrière au sein de l’organisation. Il existe en effet de nombreux postes au sein des projets et dans les équipes de coordination.  

Et si je ne souhaite pas « faire carrière » mais continuer à partir de temps à autre en mission ?

MSF recherche généralement des personnes désireuses d’évoluer professionnellement au sein de notre organisation. D’autres personnes peuvent toutefois choisir de partir régulièrement en mission tout au long de leur carrière. Elles combinent dans ce cas une carrière au niveau national et des missions régulières sur le terrain, et nous avertissent alors de leur disponibilité, en fonction de leurs engagements personnels ou professionnels. Lisez ici le  témoignage de Karthinka, gynécologue, qui a son propre cabinet mais qui part une fois par an en mission avec MSF.