Ukraine : le point sur l’intervention MSF après un mois de guerre

clinique mobile msf ukraine
Une clinique mobile MSF en route vers l'Ukraine pour appporter un soutien aux personnes qui fuient vers la Pologne. © MSF - 9 mars 2022.

Les équipes MSF sont mobilisées pour répondre aux besoins des populations ukrainiennes, qui subissent une guerre brutale et intense depuis le 24 février. Elles soutiennent pour l’heure principalement les structures de santé du pays à travers des donations ou des formations au personnel soignant. MSF est également présente dans les pays frontaliers de l’Ukraine pour porter assistance aux personnes qui fuient le pays. Dans cet article, nous faisons le point sur les interventions en cours.

Ukraine

Jusqu’à présent, les équipes MSF ont surtout soutenu la prise en charge des blessé.es de guerre, en déployant des équipements et des médicaments nécessaires à la chirurgie traumatologique, aux salles d’urgence et aux unités de soins intensifs. Une attention particulière a aussi été portée à la continuité des soins pour les personnes souffrant de maladies chroniques (diabète, VIH/Sida, hypertension, etc.), qui peuvent rencontrer des difficultés à accéder aux médicaments adaptés.

Carte des activités de MSF en Ukraine © MSF/Jorge Montoya
Carte des activités de MSF en Ukraine © MSF / Jorge Montoya - 30 mars 2022

Kyiv

Une équipe chirurgicale de MSF a dispensé trois formations pour la prise en charge des blessé.es de guerre dans des hôpitaux de Kyiv une quatrième à Bila Tserkva, à 80 km au sud de la capitale ukrainienne. MSF cherche également à soutenir les centres de santé en périphérie de Kyiv pour répondre aux besoins des patient.es atteint.es de maladies chroniques. Des dons aux établissements de santé de l’oblast de Kyiv ont été effectués.

Odessa et Mykolaïv

Dans les villes d'Odessa et de Mykolaïv, MSF a fait des dons de fournitures médicales aux hôpitaux pour la prise en charge des blessé.es. Une formation à la gestion des afflux massifs de blessé.es a été donnée dans un hôpital d’Odessa. Des consultations pour les personnes déplacées et vulnérables sont en préparation.

Tchernihiv

De l’équipement médical a été fourni à l'hôpital régional et à la maternité de Tchernihiv.

Kharkiv

Des cliniques mobiles débutent cette semaine dans les stations de métro de la ville, où sont réfugiés de nombreux.ses habitant.es. Une autre équipe organise une formation sur la prise en charge des afflux massifs de blessé.es.

Vinnytsia

À Vinnytsia, MSF travaille avec des hôpitaux de la ville pour la prise en charge des afflux massifs de blessé.es et a effectué des donations aux structures de santé de l’oblast. Dans le district de Nemyriv, les équipes MSF travaillent également à la formation et à la prise en charge des soins de santé mentale.

Zhytomyr

À Zhytomyr et dans les environs, MSF a effectué des dons de fournitures pour la prise en charge des blessé.es de guerre et organisé des formations dédiées dans 7 hôpitaux.

Dnipro et l’est de l’Ukraine

Dans l'est du pays, des chirurgien.nes MSF expérimenté.es dans la prise en charge des blessé.es de guerre ont effectué des formations à distance auprès des chirurgien.nes des principaux hôpitaux les plus sollicités depuis le début de la guerre. Cette formation a également eu lieu dans plusieurs hôpitaux de Dnipro. Des dons ont été faits à l’hôpital général de la ville ainsi qu’à sept hôpitaux de Kramatorsk. À Orikhiv, MSF a fait don de trousses de premiers soins ainsi que de trousses chirurgicales et a dispensé une formation sur la prise en charge des afflux massifs de blessé.es.

Avant le début de la guerre, MSF menait des activités d'accès aux soins dans la région de Donetsk. À Marioupol, les membres du personnel de l’association restés sur place n'ont pas pu apporter de l'aide à la population à cause des bombardements incessants. Ils ont fait état de la situation catastrophique pour la population de la ville. Aujourd’hui, bien qu'une partie de ses membres ait pu quitter la ville, MSF est sans nouvelles et très inquiète quant au sort des autres collègues resté.es sur place. Des équipes MSF se tiennent prêtes à acheminer de l’aide et à fournir une assistance médicale et psychologique aux personnes qui sortiraient de la ville assiégée.

Lviv et l’ouest de l’Ukraine

À Lviv, les équipes MSF ont effectué des formations sur la prise en charge des afflux massifs de blessé.es et fait des dons aux associations qui soutiennent les déplacé.es.

Des membres des équipes MSF dispensent une formation au personnel d'un hôpital à Lviv. 14 mars 2022. Ukraine.   © MSF/PETER BRAEUNIG
Des membres des équipes MSF dispensent une formation au personnel d'un hôpital à Lviv. 14 mars 2022. Ukraine.   © MSF - Peter Braeunig

À Moukatchevo, MSF a dispensé des formations sur la prise en charge des afflux massifs de blessé.es. 

MSF a mis en place des plateformes de stockage à Oujhorod et Ivano-Frankivsk, qui permettent d’effectuer des dons de matériel médical dans le pays.

Pays frontaliers

Mobilisées dans tous les pays limitrophes de l’Ukraine, les équipes de MSF apportent un soutien aux réfugié.es en appuyant les autorités, en faisant des dons aux associations locales et en déployant des cliniques mobiles.

Pologne

Selon les Nations-unies, en date du 4 avril, plus de 2,4 millions de personnes ont fui l'Ukraine vers la Pologne. Les équipes MSF acheminent du personnel essentiel et des fournitures médicales en Ukraine via la Pologne. Au cours des premiers jours de l'intervention, MSF a fait des dons d'articles de première nécessité à la Croix-Rouge de Lublin et à un point d'accueil à Horodlo, près du poste frontière de Zosin.

Un membre des équipes MSF travaille à l'installation d'une clinique à Palanca. 10 mars 2022. Moldavie.  © Maxime Fossat Un membre des équipes MSF travaille à l'installation d'une clinique à Palanca. 10 mars 2022. Moldavie. © Maxime Fossat
Un membre des équipes MSF travaille à l'installation d'une clinique à Palanca, en Moldavie. © Maxime Fossat - 10 mars 2022

Hongrie

MSF fournit des premiers secours psychologiques et des soins de santé primaire, en partenariat avec des organisations locales. Des cliniques mobiles sont également présentes du côté ukrainien de la frontière pour dispenser des soins de santé mentale et assurer une continuité des soins pour les personnes atteintes de maladies chroniques.

Moldavie

Au 4 avril, plus de 396 000 personnes étaient entrées en Moldavie depuis l'Ukraine, majoritairement en transit vers d'autres pays. La Moldavie, qui ne compte que 2,6 millions d'habitants, accueille la plus grande concentration de réfugié.es ukrainien.nes par habitant.

MSF a envoyé des équipes aux points frontaliers du nord (Otaci) et du sud-est (Palanca). Le 12 mars, à Palanca, MSF a commencé à fournir des soins de santé primaire et des premiers secours psychologiques aux réfugié.es, ainsi qu'un soutien aux besoins vitaux des familles fuyant Mykolaïv et la région d'Odessa. Des activités similaires ont ensuite débuté à Otaci, où MSF a ouvert un point médical. MSF dispense des formations sur les premiers secours psychologiques à des volontaires.

Une équipe de MSF spécialisée en santé mentale a fourni des premiers soins psychologiques aux personnes dans les centres d'accueil de Chisinau, la capitale moldave. Des évaluations dans différents hôpitaux de la ville sont en cours pour déterminer comment améliorer l'accès aux soins de santé pour les réfugiés.

Arrivée des premières fournitures médicales d'urgence MSF en Ukraine. 5 mars 2022.  © MSF Arrivée des premières fournitures médicales d'urgence MSF en Ukraine. 5 mars 2022. © MSF
Arrivée des premières fournitures médicales d'urgence MSF en Ukraine. © MSF - 5 mars 2022

Slovaquie

Selon le HCR, plus de 300 000 personnes ont traversé la Slovaquie depuis l'Ukraine au 4 avril. MSF a signé un protocole avec le ministère de la Santé slovaque et débutera, si besoin, des activités auprès des réfugiés. Pour le moment, les besoins humanitaires et médicaux critiques sont couverts par les autorités locales et la société civile.

Russie

Plus de 350 000 personnes sont entrées en Russie depuis l'Ukraine au 4 avril. MSF mène actuellement une mission d’exploration pour évaluer les besoins. Une équipe a visité Rostov-sur-le-Don et Voronezh. À Rostov-sur-le-Don, MSF a fait des dons de nourriture, de kits d'hygiène, d’articles de première nécessité et de médicaments pour les réfugié.es.

Biélorussie

MSF a effectué une première évaluation de la situation à la frontière entre la Biélorussie et l'Ukraine et reste prête à répondre aux besoins médicaux et humanitaires émergents. Au 4 avril, environ 16 000 personnes étaient entrées en Biélorussie depuis l'Ukraine.