Médias sociaux

Open the menu

Malawi: vacciner 30 000 jeunes filles pour les protéger contre le cancer du col de l'utérus

Depuis 2017, MSF développe un programme de lutte contre le cancer du col de l'utérus au Malawi, où plus de 2 900 femmes meurent chaque année de la maladie. L’association propose non seulement une prise en charge et des soins palliatifs, mais également un soutien aux campagnes de vaccination contre le Papillomavirus humain (HPV). En effet, dans près de 99 % des cas, le cancer du col de l’utérus fait suite à une infection par ce virus.

Meisje krijgt vaccinatie toegediend
Vanessa, 9 ans, se fait vacciner contre le VPH à l'école. District de Chiradzulu, Malawi. Janvier 2020, © MSF/Nadia Marini

« Le Malawi a le taux de mortalité lié au cancer du col de l'utérus le plus élevé au monde. Pourtant, ce cancer est hautement évitable grâce à la vaccination contre le HPV, explique la Dr. George Chilinda, oncologue MSF à l'hôpital central Reine Elisabeth de Blantyre. Beaucoup des patientes que nous recevons à l’hôpital arrivent à un stade trop avancé de la maladie pour permettre un quelconque traitement curatif. C'est triste et frustrant, surtout quand on sait que la vaccination, associée à un dépistage précoce, peut empêcher l'apparition ou la propagation de cette maladie. »

Les équipes de Médecins Sans Frontières apportent donc leur soutien à une campagne de vaccination à destination de 30 000 adolescentes et pré-adolescentes qui a commencé le 19 janvier dans le district de Phalombe, situé dans le sud-est du Malawi. La vaccination des jeunes filles entre 9 et 14 ans contre le HPV est le moyen le plus efficace de prévenir le cancer du col de l'utérus chez les femmes à l'âge adulte, selon les recommandations de l'Organisation mondiale de la Santé. Pour prévenir cette infection sexuellement transmissible, le vaccin doit être administré avant que la population ciblée ne devienne sexuellement active.


« Nous soutenons cette campagne menée par les autorités du district, car un grand nombre de filles n’a pas reçu de vaccin contre le HPV ces deux dernières années, explique Alice Authier, cheffe de mission adjointe MSF au Malawi. Cela est dû en partie aux difficultés liées à la période de la Covid-19, mais aussi parce que l’importance de ce vaccin n’est pas encore suffisamment comprise, notamment comme prévention contre le cancer du col de l’utérus. Il est crucial que les familles sachent qu'elles peuvent accéder à ce vaccin dans les centres de santé de leur district. »

Le moyen le plus efficace pour atteindre massivement les filles de 9 à 14 ans et les prévenir d’une infection au HPV, est de proposer une vaccination directement dans les écoles, comme c’est le cas actuellement dans le district de Phalombe. Un effort important de sensibilisation a été mené sur la nécessité de cette vaccination et plus de 330 assistants de surveillance sanitaire ont participé à des sessions d’information. Les directeurs d’école et les professeurs de santé de 91 écoles ont également été impliqués pour sensibiliser les parents des enfants et organiser la vaccination.

Le programme de lutte contre le cancer du col de l’utérus mis en place par MSF au Malawi vise à améliorer l'accès à la vaccination, au dépistage, au diagnostic précoce, au traitement et, si nécessaire, aux soins palliatifs, pour les femmes des districts de Blantyre et Chiradzulu. La vaccination contre le HPV est le moyen le plus efficace de réduire le taux de mortalité du cancer du col de l’utérus en protégeant les générations futures.