Le Malawi envahi par la variante sud-africaine du Covid-19

Le Malawi est durement touché par le Covid-19. Au cours des premières semaines de janvier, le nombre de cas positifs a doublé tous les quatre ou cinq jours. Le système de santé du pays est complètement débordé. Et si la capacité d'accueil des hôpitaux est saturée, l'accès aux vaccins ne sera probablement pas disponible avant quelques mois. Nos équipes dispensent des soins d'urgence à l'hôpital Queen Elizabeth de Blantyre, la deuxième ville du Malawi.

La variante sud-africaine probablement responsable

Depuis la mi-décembre, le Covid-19 se propage à un rythme rapide au Malawi. D’abord, la plupart des nouveaux cas concernent des travailleurs malawiens revenant d'Afrique du Sud. Aujourd'hui, presque tous sont le résultat d'une transmission locale. Il est très probable que la variante du Covid-19 500Y.V2 identifiée en Afrique du Sud soit responsable de cette deuxième vague. Selon les connaissances scientifiques actuelles, cette variante est 50% plus transmissible que la souche originale.

La variante sud-africaine est-elle dangereuse ?

Selon notre médecin Gilles Van Cutsem travaillant en Afrique du Sud, cette variante est environ 50% plus contagieuse et entraine un taux de mortalité plus élevé (entre 30 et 50%), et ce, alors que les hôpitaux atteignent leur capacité maximale et que le personnel est complètement épuisé.

Une augmentation des admissions de patients graves

Nos équipes constatent actuellement une augmentation rapide du nombre de personnes nécessitant une hospitalisation. Si l'épidémie dans le pays suit le même schéma qu'en Afrique du Sud (où le pic de la deuxième vague a été atteint après neuf semaines), on peut s'attendre à ce que le nombre de patients graves nécessitant des soins hospitaliers augmente sans cesse jusqu'à la mi-février.

Capacité maximale atteinte, intervention d'urgence nécessaire

Le nombre de patients atteints gravement par le Covid-19 ayant été admis à l'hôpital Queen Elizabeth est passé de 12 à 107 entre le 1er et le 21 janvier. Ainsi, l'hôpital dépasse la capacité maximale de 80 patients Covid-19. Les capacités en termes de ressources humaines, d’équipements médicaux et d'approvisionnement en oxygène sont désormais particulièrement critiques. Le directeur de l'hôpital a demandé une aide d'urgence, que nous avons commencé à fournir.

Quelles sont les priorités des équipes de MSF ?

  • Protéger le personnel de première ligne

  • Réduire la mortalité des patients

  • Nous avons engagé 50 travailleurs de santé supplémentaires pour renforcer les équipes hospitalières

  • Gestion de l'approvisionnement en oxygène

  • Nous mettons en place un service spécial de 40 lits pour les patients atteints de Covid-19.

  • Une orientation plus rapide des patients graves

Le Malawi a besoin d'un accès urgent à la vaccination

Afin de contenir cette nouvelle vague, le Malawi a besoin de toute urgence d'un accès à la vaccination. Malheureusement, il est peu probable que cela se produise avant avril 2021, et quand bien même, cela ne concernerait qu’une partie de la population. D'ici là, l'épidémie aura peut-être déjà atteint son point culminant et tué de nombreuses personnes qui auraient pu être protégées par la vaccination