Sierra Leone

En Sierra Leone, MSF contribue à rétablir les services de santé après l'épidémie d'Ebola de 2014–2016. Nous formons du personnel et améliorons les soins en santé maternelle et infantile.

Nos équipes travaillent aux côtés du ministère de la Santé et de l'Assainissement dans les hôpitaux, structures de soins généraux et communautés, pour améliorer l'accès aux soins et combler les lacunes dans la fourniture de médicaments essentiels.

Santé maternelle et infantile

En collaboration avec le ministère, nous renforçons le système de santé dans le district de Kenema, via un soutien global à 13 centres de santé périphériques dans trois chefferies (Gorama Mende, Wandor et Nongowa) et notre nouvel hôpital à Hangha. Le but est de réduire la maladie et les décès chez les enfants et les femmes (pendant la grossesse ou l'accouchement) en Sierra Leone, où les taux de mortalité maternelle et infantile sont parmi les plus élevés au monde. 

L'hôpital comprend plusieurs unités de soins pédiatriques : des urgences, une unité de soins intensifs, un centre de nutrition thérapeutique en hospitalisation, un service de pédiatrie générale, une salle d'isolement en cas de suspicion de fièvre de Lassa, qui est endémique dans ce pays, ainsi qu'un laboratoire et une banque du sang.

Equipe MSF devant l'hôpital en construction
L'équipe d'expatriés MSF devant l'hôpital de Kenema encore en construction © Giuseppe La Rosa. 

Les chefferies les plus isolées de Gorama Mende et Wandor connaissent une forte prévalence du paludisme et des taux élevés de mortalité liée à cette maladie. L'accès aux soins est très limité en raison d’une topographie difficile, du mauvais état des routes et de la dispersion des communautés. MSF dispense aux enfants de moins de cinq ans et aux femmes enceintes et allaitantes des soins généraux, et coordonne les transferts d'urgence vers des soins spécialisés.

Notre programme en santé maternelle et infantile à Tonkolili continue de soutenir l'hôpital de district de Magburaka et huit centres de santé périphériques : nous améliorons la prévention des infections et l'assainissement, donnons des médicaments et formons du personnel. Nous avons aussi soutenu les transferts depuis les centres de santé, et offert des sessions de planning familial, soutien psychosocial et soins médicaux aux victimes de violence sexuelle et fondée sur le genre. 

Urgences

En 2019, nous avons apporté un soutien logistique au ministère de la Santé et de l'Assainissement dans le district de Kambia, lors d’une épidémie de rougeole. Nos équipes ont aussi participé aux campagnes de vaccination de rattrapage contre la rougeole et la rubéole dans les districts de Kenema et Tonkolili, en donnant du matériel médical, en organisant la gestion sûre des déchets et les transports, et en conduisant des actions de sensibilisation et de promotion de la santé. De plus, nous avons soutenu la prise en charge des cas de fièvre de Lassa en novembre, en partageant des protocoles cliniques et lignes directrices, en donnant du matériel de prévention dans les districts de Kenema et Tonkolili et en déployant des ambulances pour transporter les cas suspects et confirmés.

Ressources humaines pour améliorer la santé

Le perfectionnement du personnel soignant national est une priorité pour MSF. Le 18 décembre, le Conseil des infirmiers et sages-femmes du Ghana comptait 47 infirmiers et sages-femmes sierra-léonais qui avaient réussi leurs deux années de formation diplômante sponsorisée par MSF. Cette équipe sera déployée dans notre hôpital à Hangha et d'autres structures de santé du pays. En février, un autre groupe d'infirmiers s'est inscrit pour une formation diplômante.

Diagnostic et traitement de la tuberculose résistante (TB-R)

Nous avons aussi ouvert un nouveau projet de lutte contre la tuberculose résistante à Makeni, dans le district de Bombali. Nos équipes soutiennent les efforts du programme national de lutte contre la TB visant à décentraliser le diagnostic et le traitement de la TB-R dans les communautés des patients. En 2019, nous avons contribué à moderniser l'unité tuberculose de Makeni, en améliorant la ventilation et en construisant une zone de loisirs pour les patients hospitalisés. Les premiers patients ont débuté un schéma thérapeutique oral, sans injections.

SUIVEZ TOUTE L'ACTUALITÉ HUMANITAIRE, INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER MSF

MSF se soucie de la protection de vos données. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité