Sierra Leone

La mortalité maternelle et infantile reste élevée en Sierra Leone. Le système de santé du pays peine à se relever de l'épidémie d'Ebola qui a tué en 2014-16 environ 10% du personnel soignant. 

Les équipes de Médecins Sans Frontières travaillent dans des hôpitaux, des centres de soins primaires et au sein de la communauté où elles s'emploient à améliorer l'accès aux soins, pallier les lacunes dans la fourniture de médicaments essentiels et augmenter le nombre de soignants. La priorité est donnée à la santé maternelle et infantile, mais elles surveillent aussi la situation sanitaire, prêtes à répondre aux éventuelles urgences.

overstromingen in freetown
Les équipes MSF essaient d’atteindre les communautés isolées de Jah Kingdom après les inondations et les glissements de terrain à Freetown. © Cathy Janssens, août 2017

District de Tonkolili

En 2018, nous avons maintenu notre soutien aux services de santé maternelle et infantile de l'hôpital de district de Magburaka, en améliorant l'approvisionnement en eau et l'assainissement, et en introduisant une banque du sang et des mesures renforcées de prophylaxie. Durant l'année, nous avons assisté 3230 naissances, assuré 16 300 consultations prénatales et 4370 consultations postnatales, facilité les transferts vers d'autres structures, formé du personnel et animé des actions de proximité dans la communauté.

Nous offrons une aide médicale et psychologique aux victimes de violence sexuelle à l'hôpital de Magburaka et dans les centres de santé voisins. Pendant la saison des pluies et du paludime, nous avons contribué au dépistage, traitement et transfert vers d'autres structures dans sept sites de prise en charge communautaire de la maladie. 

District de Koinadugu

En 2018, nous avons continué de travailler en pédiatrie, à la maternité et aux urgences de l'hôpital de district de Kabala à Koinadugu et soutenu le système de transfert dans tout le district. Une de nos équipes a aidé le centre de santé et les soignants communautaires, les accoucheuses traditionnelles et le dispensaire. 

Après avoir augmenté la capacité de l'hôpital et des structures de santé communautaires, relevé les normes des services des urgences, de pédiatrie et de la maternité, et renforcé le système de transfert, nous avons remis toutes les activités au ministère de la Santé fin 2018. 

District de Kenema

Nous soutenons 13 centres de soins primaires dans les chefferies de Gorama Mende, Wandor et Nongowa du district de Kenema, en assurant supervision et formation cliniques, en soutenant les transferts vers d'autres structures, en palliant les lacunes de l'approvisionnement en médicaments essentiels et en matériel médical, et en conduisant des actions de proximité et de promotion de la santé. 

Equipe de Kenema
Équipe de construction de l'hôpital de Kenema © MSF

Les fondations d'un nouvel hôpital ont été posées à Hangha, en janvier 2018. En fin d’année, la construction était presque terminée. Cet hôpital, dont l'ouverture est prévue en mars 2019, offrira une gamme complète de services pédiatriques, dont une salle des urgences, une unité de soins intensifs, un centre de nutrition thérapeutique en hospitalisation, un service de pédiatrie générale et une salle d'isolement, ainsi qu'un laboratoire et une banque du sang. Des plans d'extension à long terme prévoient l'introduction des services de maternité et de radiologie. 

Ressources humaines dans le domaine de la santé

Parallèlement à la construction de l'hôpital de Kenema, nous avons commencé à former du personnel via la MSF Academy for Healthcare, fondée en 2016 pour améliorer les compétences du personnel médical et paramédical dans des contextes pauvres en ressources et manquant de professionnels qualifiés. 

En 2018, 160 soignants du district de Kenema ont été formés, 50 autres (25 infirmiers et 25 sages-femmes) sont allés au Ghana avec une bourse d'étude de 24 mois, et 12 ont rejoint des infirmiers du Soudan du Sud pour suivre une formation diplômante de 18 mois en anesthésie. Les infirmiers et sages-femmes de Sierra Leone reviendront travailler dans le nouvel hôpital de Kenema, et ce projet sera un pilote pour développer les outils et savoir-faire nécessaires pour répondre aux besoins de formation dans d'autres pays, notamment en République centrafricaine, en République démocratique du Congo et au Soudan du Sud.