Nicaragua

En 2019, MSF a étendu ses activités au Nicaragua pour apporter une aide médicale, psychologique et psychiatrique aux victimes de violences politiques et sociales généralisées.

Tout au long de l'année, MSF a dispensé des soins médicaux et en santé mentale à des victimes d’évènements traumatiques durant les troubles armés ou en détention. Nous avons dispensé des soins en santé mentale aux patients, dont beaucoup souffraient de dépression, d'anxiété et de troubles de stress post-traumatique, et à leurs proches. De plus, MSF a assuré des soins médicaux de base, mais a aussi facilité l'accès à des soins spécialisés, tels que physiothérapie, neurologie et prise en charge de la violence sexuelle. Les équipes ont renforcé leurs activités à Managua, la capitale, et à Masaya, Jinotepe, León, Estelí, Jinotega et Matagalpa.

Jusqu'en septembre, MSF a aussi offert des soins médicaux et psychologiques, et organisé des transferts vers des services spécialisés pour des Nicaraguayens passés au Costa Rica pour y demander l'asile. Selon le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR), le Costa Rica a accueilli plus de 68 000 des quelque 82 000 Nicaraguayens qui ont fui leur pays depuis avril 2018.

MSF a organisé dans les deux pays des formations aux soins en santé mentale de base, aux premiers secours psychologiques et à l’auto-assistance aux leaders communautaires, groupes et éducateurs pour qu’ils puissent donner un soutien psychologique à d'autres dans des situations de crise. Des collaborations avec d'autres groupes et organisations ont permis de développer ces activités. En fin d'année, nous avons transféré tous ces services et confié les patients à ces organisations.

SUIVEZ TOUTE L'ACTUALITÉ HUMANITAIRE, INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER MSF