Madagascar : MSF étend ses activités en réponse à la grave crise nutritionnelle dans le sud du pays

Les habitants du sud de Madagascar font face à une crise alimentaire et nutritionnelle d’une gravité exceptionnelle, qui plonge des milliers d’enfants dans un état de santé critique et des familles entières dans un dénuement extrême. Depuis mars 2021, des équipes MSF fournissent une aide humanitaire et médicale dans plusieurs districts de la région à travers un nombre croissant de cliniques mobiles.

Saison des récoltes très faible

Après des années de sécheresse consécutives, la saison des récoltes, qui devrait normalement battre son plein en ce moment, s’annonce très faible, avec une chute de la production jusqu’à 70% en dessous de la moyenne des cinq dernières années. La situation dans la zone où travaillent les équipes MSF est catastrophique. L’inquiétude se porte également sur les prochains mois, car la crise pourrait empirer à partir d’octobre, à l’amorce de la prochaine période de soudure agricole.

Als gevolg van de voedselonzekerheid loopt een groter aantal kinderen tussen zes maanden en vijf jaar een acuut ondervoedingsrisico tussen december en maart - de periode die overeenkomt met de uitputting van de voedselvoorraden vóór de volgende oogst. Sinds begin juni heeft AZG, in samenwerking met het Ministerie van Volksgezondheid, een voedingsprogramma opgezet in Ambovombe (regio Androy). Momenteel behandelen we ongeveer 150 kinderen in het programma. De voedselsituatie is sinds juli verbeterd dankzij de komst van onverwachte regen en een betere toegang tot voedsel voor het midden van het seizoen.   Vertaald met www.DeepL.com/Translator (gratis versie)
En raison de l'insécurité alimentaire, davantage d'enfants âgés de six mois à cinq ans sont exposés au risque de malnutrition aiguë. En cas de malnutrition, les co-infections telles que le paludisme, la diarrhée ou les infections respiratoires peuvent faire des victimes. © Jorge Nyari , juin 2021

Il faut augmenter l’aide alimentaire d’urgence

« Les enfants malnutris pris en charge depuis des semaines par nos cliniques mobiles avaient du mal à regagner du poids. La prise en charge médicale que nous proposons et les demi-rations alimentaires actuellement distribuées par différents acteurs ne suffisent pas à inverser la tendance dans un contexte où l’accès à des produits alimentaires est aussi restreint. La priorité aujourd’hui doit être d’augmenter massivement l’aide alimentaire d’urgence» explique Bérengère Guais, responsable des programmes d’urgence MSF qui s’est récemment rendue à Madagascar.

Depuis le mois de juin, MSF fournit des rations alimentaires aux familles des patients malnutris pour contribuer à rétablir un accès suffisant à la nourriture, au-delà de la prise en charge médicale de la malnutrition et de ses complications.. Nos équipes ont distribué 1588 rations, ce qui correspond environ à 104 tonnes de nourriture, et cette opération sera renouvelée pour les prochains mois.

Développement des cliniques mobiles

Les cliniques mobiles pour dépister et prendre en charge la malnutrition aigüe se rendent désormais dans plus d’une quinzaine de sites des régions du sud de Madagascar. . 4339 personnes ont été prises en charge par les équipes MSF pour une forme modérée ou sévère de malnutrition aiguë depuis le début de l’intervention fin mars.

De nombreuses pathologies associées aggravent la situation des enfants malnutris, les trois principales étant le paludisme qui touche 22%  des jeunes patients, les infections respiratoires (18%) et les maladies diarrhéiques (14%).

Au sud-ouest de l’île, d’autres activités d’évaluation des besoins et de dépistage de la malnutrition sont également menées et vont se poursuivre dans les prochains jours.

Verkenningsmissie onder leiding van AzG om te reageren op de aanhoudende voedselcrisis in Madagaskar. In Fokontane (dorpen) Andrambaly I en Andrambaly II, in de gemeente Maheny, district Beloha, regio Androy, hebben de teams een mobiele kliniek opgezet voor kinderen jonger dan vijf jaar. Zij voeren voedingsonderzoeken uit en verdelen Plumpy'nut (therapeutische voeding) rantsoenen voor kinderen die aan ernstige acute ondervoeding lijden.   Vertaald met www.DeepL.com/Translator (gratis versie)
Une équipe met en place une clinique mobile dans le district de Beloha. Nous examinons les enfants de moins de cinq ans et distribuons des aliments thérapeutiques. © Erwan Rogard , juillet 2021

Ouverture d’un service hospitalier pour les enfants souffrant de malnutrition aigüe sévère et de complications

Afin de renforcer la prise en charge hospitalière des enfants malnutris en état critique, les équipes MSF ont lancé il y a un mois et demi des travaux pour construire un centre de récupération nutritionnelle intensif  au sein de l’hôpital d’Ambovombe, en partenariat avec les autorités locales. La structure est désormais fonctionnelle, avec une capacité initiale de 40 lits. Une extension est déjà en cours pour permettre de doubler sa capacité.

Après une semaine d’activité, 28 enfants avaient déjà été pris en charge dans la structure.

Amélioration de l’accès à l’eau

Un tiers des enfants malnutris suivis dans le cadre des cliniques mobiles dans le district d’Amboasary souffrent soit d’une maladie diarrhéique soit d’une parasitose, ce qui signale notamment un manque d’accès à une eau propre.

Depuis mars, MSF a distribué 190 m3 d’eau, 2872 jerrycans et 3870 barres de savon. Nos équipes ont réparé 11 pompes manuelles sur des installations déjà existantes et 7 sont en cours de réparation. Les travaux pour la construction de neuf puits avec pompe manuelle sont en cours et devraient se terminer au cours des mois de juillet et août. La création de forages est également à l’étude dans 24 zones.