Guerre en Ukraine : En cette fin juillet, voici les dernières nouvelles de notre aide d'urgence

Aujourd'hui, Médecins Sans Frontières continue à venir en aide aux victimes de la guerre en Ukraine. Actuellement, environ 570 Ukrainiens et 133 membres du personnel international travaillent dans le pays, et il y en a de plus en plus chaque jour.

Les médecins, les infirmières, les psychologues, ainsi que le personnel logistique et administratif continuent de travailler dur pour aider le plus grand nombre de personnes possible. Médecins Sans Frontières apporte son aide à Dnipro, Ivano-Frankivsk, Kharkiv, Kyiv, Lviv, Odesa, Poltava, Pokrovsk, Kryvyi Rih, Uzhhorod, Kropyvnytskyi, Vinnytsia, Zaporizhzhia et Zhytomyr.

L'arrivée à Lviv du premier train de référence médicale de MSF
L'arrivée à Lviv du premier train de référence médicale de MSF ©MSF

Nos trains d'évacuation médicale : Plus de 1 000 personnes ont été évacuées

Nos 2 trains d'évacuation médicale continuent à rouler. Avec nos trains, nous pouvons évacuer des patients et d'autres personnes vulnérables des lignes de front à l'est vers des lieux plus sécurisés à l'ouest de l'Ukraine. De cette façon, nous soulageons également la charge des hôpitaux de première ligne, qui peuvent continuer à accepter de nouveaux patients victimes de traumatismes.

De fin mars à fin juillet, nous avons pu évacuer 1 053 patients au total, via 37 voyages d'évacuation différents.

Donetsk : Un soutien aux hôpitaux de la ligne de front

La guerre en Ukraine fait toujours rage dans l'Oblast de Donetsk. Nous travaillons en étroite collaboration avec les hôpitaux et les centres de santé primaire situés près des lignes de front afin de nous assurer qu'ils disposent de suffisamment de fournitures et de formations pour continuer à traiter les patients, même s'ils sont coupés des lignes d'approvisionnement par de violents combats.

  • Nous équipons également certains hôpitaux de kits d'infrastructure spéciaux tels que des panneaux solaires, des générateurs et des réserves d'eau afin qu'ils puissent continuer à fonctionner en cas de panne d'électricité ou d'eau.
  • Nos équipes aident certains hôpitaux à réorganiser et à renforcer leurs services d'urgence en cas d'afflux massif de blessés.
  • Nous effectuons également des allers-retours avec nos ambulances des hôpitaux de Dnipro et Pokrovsk. Ce service d'ambulance fonctionne à plein régime depuis quelques semaines alors que les combats s'intensifient. Au total, nos ambulances ont déjà pu évacuer 307 patients vers des hôpitaux situés en dehors de Donetsk.

Kharkiv : Des cliniques mobiles au milieu des bombardements

La ville de Kharkiv continue d'être bombardée quotidiennement. À Kharkiv, nous apportons actuellement notre soutien aux personnes déplacées par le biais de cliniques mobiles dans différents endroits. Malgré cette insécurité, entre le 11 juillet et le 24 juillet, nos équipes ont pu gérer 17 cliniques mobiles à l'intérieur et à l'extérieur de la ville.

Cliniques mobiles MSF dans le métro de Kharkiv Elena, 35 ans, et son fils Kirill, 6 ans, sont examinés par Kelly et Kirill, à Kharkiv, en Ukraine, le 11 avril 2022
Cliniques mobiles MSF dans le métro de Kharkiv
Elena, 35 ans, et son fils Kirill, 6 ans, sont examinés par Kelly et Kirill, à Kharkiv, en Ukraine, le 11 avril 2022. ©Adrienne Surprenant 

Dnipro :  Des cliniques mobiles pour les personnes âgées, les enfants et les handicapés de Donetsk et Luhansk

Dans les Oblasts de Donetsk et de Luhansk, la guerre reste très intense. De nombreuses personnes qui ont fui les deux Oblasts se retrouvent dans la ville de Dnipro, plus à l'ouest, où elles sont prises en charge dans plus de 40 centres d'accueil.

Nos équipes voient et traitent des personnes très vulnérables comme les personnes âgées, les enfants et les handicapés. Grâce aux cliniques mobiles, nous aidons en particulier les personnes atteintes de maladies chroniques telles que l'hypertension, l'asthme, le diabète, les maladies cardiaques et l'épilepsie.

Kiev devient plus sécurisée : Nous pouvons mettre fin à notre intervention d'urgence

À Kiev même, nous avons décidé de mettre fin à nos activités à la fin du mois de juillet. La situation humanitaire et les besoins aigus se sont considérablement améliorés.

À Hostomel et dans d'autres banlieues de Kiev, nous continuons à soutenir les soins de santé de base, en collaboration avec des médecins et des infirmières ukrainiens. Nous y développons davantage nos services de santé mentale.

Dans d'autres endroits en Ukraine, nous étendons nos projets

Voici les principales villes :

  • Kropyvnytskyi : Une équipe de MSF fait des dons médicaux, forme des agents de santé et distribue du matériel de secours dans les centres d'accueil. Nous avons également aidé une maternité.
  • Vinnytsia : Grâce aux cliniques mobiles, nous offrons des consultations médicales aux personnes déplacées qui ont trouvé refuge dans des centres d'accueil. Nous fournissons principalement des soins de longue durée aux personnes souffrant de maladies chroniques telles que l'hypertension artérielle, l'asthme, le diabète, les maladies cardiaques et l'épilepsie. Nous orientons les patients gravement malades vers les hôpitaux de la région ou nous les évacuons avec l'un de nos trains.
  • Dans la région élargie de Kryvyi Rih, MSF a commencé à s’occuper des cliniques mobiles de soins de santé primaires.
  • À Bashtanka (juste au nord de Mykolaiv), nous avons commencé une formation en santé mentale.
  • A Zhytomyr, les équipes MSF continuent de distribuer des colis alimentaires et des kits d'hygiène et apportent un soutien psychologique à tous les patients atteints de tuberculose. Nous les aidons à prendre correctement leurs médicaments et à terminer leurs traitements.
  • À Zaporizhzhya, ici aussi, nous apportons notre soutien à plus de 30 centres d'accueil pour personnes déplacées grâce à des cliniques mobiles.