Crise de l’accueil : nous mettons à disposition des demandeurs d’asile 100 places d’hébergement d’urgence

La Plateforme Citoyenne, avec le soutien financier de la Ville de Bruxelles, et Médecins Sans Frontières ouvrent 100 places d’hébergement d’urgence pour les demandeurs d’asile bloqués devant les portes du Petit-Château (FEDASIL).

“Médecins Sans Frontières et la Plateforme Citoyenne ont évalué la situation et ont mobilisé leurs ressources, humaines, matérielles, citoyennes, bénévoles et professionnelles pour pallier aux habituels manquements et carences du gouvernement fédéral en matière de politique d’asile et de migration” déclare Mehdi Kassou, porte-parole de la Plateforme Citoyenne.

“En tant qu’organisation humanitaire, il est inacceptable de laisser des personnes à la rue, en plein hiver, sans logement. Les demandeurs d'asile ont droit à un accueil digne, et le gouvernement ne peut se soustraire à ses obligations, quelle que soit la situation. Face à l’inaction du gouvernement, nous devons agir. Mais notre intervention est temporaire, il revient au gouvernement fédéral de prendre rapidement ses responsabilités. Mettre fin à cette crise de l’accueil, qui aurait pu être évitée, est urgent”, ajoute Julien Buha Colette, chef de mission pour MSF Belgique.

Depuis mi-octobre 2021, la situation est dramatique. Chaque jour, des centaines de personnes qui souhaitent introduire une demande de protection internationale n’ont pas accès aux services de Fedasil en raison d’une saturation complète du réseau. Suite au manque de places, les demandeurs d’asile sont laissés à la rue et plusieurs centaines d'entre eux restent toute la nuit devant le Petit Château dans le froid, la pluie, la neige, sans aide matérielle et dans des conditions sanitaires désastreuses.

Pour rappel, le 27 octobre dernier, le personnel du Petit Château annonçait un préavis de grève national et dénonçait déjà la saturation des centres d’accueil de demandeurs d’asile, des conditions de travail inadaptées, frein à un accueil digne et humain. Les travailleurs déplorent le manque de réponse de l’Etat.

Depuis, le Secrétaire d’État Sammy Mahdi n’a proposé aucune solution qui permettrait de résoudre ce problème à court terme, malgré les conditions météorologiques inquiétantes et la saturation du réseau d’hébergement d’urgence bruxellois.

Depuis une dizaine de jours, la Plateforme Citoyenne, Médecins Sans Frontières, la Croix-Rouge de Belgique et Médecins du Monde assurent une permanence quotidienne tôt le matin devant le Petit-Château afin d’informer les demandeurs d’asile, d’identifier ceux qui ont besoin d’une aide médicale et de distribuer des boissons chaudes, masques et couvertures. Mais cela n’est pas suffisant.  

Dès aujourd’hui, face à cette crise humanitaire, la Plateforme Citoyenne, avec le soutien de la Ville de Bruxelles, et Médecins Sans Frontières, mettent donc à disposition des demandeurs d’asile 100 places d’hébergement d’urgence.