Somalie

Depuis son retour en Somalie en 2017, Médecins Sans Frontières n'a cessé d’étendre son soutien aux structures de santé dans différentes zones du pays. 

Après près de quatre ans d'absence en raison d'attaques très violentes contre notre personnel, notre but est de veiller à ce que les populations aient accès aux soins dans les régions où les besoins sont critiques et où les conditions de sécurité nous permettent de travailler.

En 2018, nous avons continué d’apporter notre soutien aux services de nutrition, pédiatrie et urgences de l'hôpital régional de Mudug au nord de Galkayo, et avons distribué des secours dans les camps de déplacés à Galkayo.

Depuis mai, nous aidons l'hôpital régional de Bay à Baidoa, une structure de référence pour tout l'État du Sud-Ouest, à répondre aux besoins de soins des femmes et des enfants. La mortalité maternelle et le nombre de mort-nés restent élevés dans la région, principalement parce que les femmes enceintes se présentent tard avec des complications. 

Fin 2018, notre équipe à Baidoa avait assisté 690 accouchements, dont 110 par césarienne. Nous allons étendre notre aide aux services pédiatriques de l'hôpital, et fournir des sessions d'éducation et de sensibilisation à la santé, de la surveillance sanitaire et les transferts vers les hôpitaux.

Outre ces projets à long terme, nous menons de nombreuses interventions ponctuelles en Somalie. En 2018, des équipes ont dispensé des soins nutritionnels à Doolow et Dhusamareeb, d'autres ont soutenu les services de pédiatrie et la préparation aux épidémies à Dhobley, Bardhere et Garbaharey, dans l'état de Jubaland. En collaboration avec des agences locales, MSF a aussi pratiqué des opérations de la cataracte dans les camps d'Erigavo, Las Anod, Buhodle, Galkayo, Baidoa et Bardhere.