Italie

Le gouvernement italien a durci sa politique d'asile et de migration, ce qui rend l'accès aux soins encore plus difficile pour les populations vulnérables. En 2019, MSF a continué de combler les lacunes des services médicaux pour les plus vulnérables et de dénoncer ces politiques restrictives. 

De juillet à novembre, MSF a déployé dans la région de la Basilicate, au sud du pays, une clinique mobile pour soigner les migrants travaillant comme journaliers. La plupart vivent dans des conditions de promiscuité et d’insalubrité, dans des zones rurales isolées, des camps de fortune ou des squats ruraux. En cinq mois, MSF a assuré plus de 900 consultations médicales et plus de 400 consultations juridiques avec des partenaires. En fin d'année, un groupe de médecins locaux a accepté de reprendre ces activités. 

M. est originaire du Soudan. Il a demandé une demande de protection en Italie. Son état de santé mentale est très fragile en raison du stress profond qu'il a connu au cours des derniers mois, depuis qu'il a quitté son pays
M. est originaire du Soudan. Il a demandé une demande de protection en Italie. Son état de santé mentale est très fragile en raison du stress profond qu'il a connu au cours des derniers mois, depuis qu'il a quitté son pays © Giuseppe La Rosa/MSF

En novembre, nous avons fermé le centre de réadaptation pour les victimes de torture ouvert à Rome en 2016. Ce projet, géré en collaboration avec les partenaires locaux Medici contro la tortura et ASGI, avait mis en œuvre une approche multidisciplinaire comprenant consultations médicales et psychologiques, physiothérapie et soutien social pour plus de 200 patients. La plupart de nos patients ont pu quitter le centre en 2019 et les cas les plus critiques (environ 10) ont été confiés à nos partenaires ou à d'autres organisations.  

Nos équipes de psychologues et de médiateurs interculturels continuent d’offrir les premiers secours psychologiques aux migrants qui débarquent après avoir vécu des événements traumatisants pendant leur traversée de la Méditerranée. En 2019, elles en ont aidé plus de 38 lors de deux interventions à Lampedusa et Catane.

Tout au long de l'année, à Palerme, Rome et Turin, nous avons aidé quelque 1060 personnes à bénéficier des services de santé nationaux, en partenariat avec les autorités sanitaires locales.

SUIVEZ TOUTE L'ACTUALITÉ HUMANITAIRE, INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER MSF

MSF se soucie de la protection de vos données. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité