Médias sociaux

Open the menu

Brésil

Données médicales clés

  • 5 520 consultations ambulatoires
  • 1 350 consultations individuelles ensanté mentale
  • 540 consultations en santé mentale en sessions de groupe
     

En 2022, Médecins Sans Frontières a porté assistance à un nombre croissant de personnes migrantes vénézuéliennes arrivant au Brésil. Nous avons aussi fourni des soins en santé mentale aux personnes touchées par les inondations et les glissements de terrain.

Fin 2021, la réouverture des frontières après la pandémie de Covid-19 a entraîné un afflux massif de nouvelles arrivées. Plus de 160 000 personnes venant du Venezuela ont traversé la frontière en 20221, soit plus que les deux années précédentes combinées. Cette immigration a pesé sur des structures de santé locales déjà surchargées. Pour mieux épauler les services de soins généraux, de promotion de la santé, de soins en santé mentale et en santé sexuelle et reproductive dans l’État de Roraima, au nord du pays, nous avons géré des cliniques mobiles dans les centres d’accueil et les abris officiels et informels pour personnes migrantes à Boa Vista, la capitale de l’État, et à Pacaraima. 

Nous avons aussi fourni une assistance médicale aux communautés indigènes venant du Venezuela et installées dans les zones rurales autour de Pacaraima. En effet, l’accès difficile au système de santé public aggrave la vulnérabilité. Au premier semestre 2022, de graves inondations et glissements de terrain ont frappé les États de Rio de Janeiro, Bahia et Permambuco. Les autorités locales ont assuré des activités de recherche et sauvetage. Nous avons offert des soins et une formation en santé mentale aux communautés affectées par cette catastrophe. Nos équipes ont formé du personnel soignant, des fonctionnaires, notamment dans les écoles et les services sociaux, et des leaders communautaires à fournir un soutien psychosocial
aux personnes survivantes. Le but est que les communautés locales disposent d’une capacité durable de répondre à de tels événements à l’avenir.

brésil
L'équipe de santé mentale de MSF, composée du psychologue Marcelo Abdala et du promoteur de santé Pellemali Bertrand, dirige un atelier thérapeutique avec des migrants et des demandeurs d'asile vénézuéliens au refuge Jardim Floresta, à Boa Vista. © Victoria Servilhano/MSF, juillet 2019.

SUIVEZ TOUTE L'ACTUALITÉ HUMANITAIRE, INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER MSF