Arménie

MSF soutient la lutte contre les formes résistantes de tuberculose (TB) en Arménie depuis 2015. En 2019, nous avons transféré nos dernières activités aux autorités sanitaires nationales. 

L'Arménie connaît l'un des taux de TB résistante (TB-R) parmi les plus élevés au monde. MSF a collaboré dès 2005 avec le programme national de lutte contre la tuberculose pour fournir des traitements aux patients atteints de TB-R à Erevan, la capitale. Dix ans plus tard, le pays était l'un des premiers à utiliser le délamanide, un médicament moins toxique et plus efficace. De 2015 à 2019, plus de 1700 patients ont été admis dans notre programme TB-R. Plus de 1500 ont reçu des traitements conventionnels, tandis que 107 ont participé à l'étude observationnelle endTB, une initiative internationale visant à identifier des traitements plus courts, moins toxiques et plus efficaces contre la TB-R. D'autres patients ont reçu de la bédaquiline, autre nouveau médicament, dans le cadre d'un programme d'usage compassionnel donnant accès à des traitements en développement qui n'ont pas encore reçu d'autorisation de mise sur le marché mais dont les bénéfices potentiels sont suffisamment prouvés et les risques limités.

Armen, 34 ans, est atteint de tuberculose ultrarésistante. On lui a diagnostiqué la tuberculose pour la 1ère fois en 1998, alors qu'il était à l'armée. Depuis octobre 2013, il suit un nouveau traitement, la bédaquiline, au dispensaire républicain pour la tuberculose à Abovyan, dans la banlieue d’Erevan. © Andrea Bussotti, février 2014
Armen, 34 ans, était atteint de tuberculose ultrarésistante. On lui a diagnostiqué la tuberculose pour la 1ère fois en 1998, alors qu'il était à l'armée. A partir d'octobre 2013, il a suivi un traitement de bédaquiline, au dispensaire républicain pour la tuberculose à Abovyan, dans la banlieue d’Erevan. © Andrea Bussotti, février 2014.

En collaboration avec le Centre national de lutte contre la tuberculose (NTCC), le projet soutenu par MSF en Arménie a mis en œuvre plusieurs innovations, comme le dépistage systématique de l'hépatite chronique active chez les patients atteints de TB multi-résistante (TB-MR), des traitements antiviraux à action directe et des thérapies par voie orale uniquement. Nous avons transféré ces activités au NTCC dès la fin de l'étude endTB.

Nous avons commencé à travailler en Arménie à la suite du séisme de Spitak en 1988, pour répondre aux besoins médicaux. Durant les trois décennies suivantes, nous avons fourni matériel et aide médicale pendant la guerre au Haut-Karabakh (1992–1997), mené un projet contre la TB au Haut-Karabakh (1997-2002) et un projet pour les enfants victimes de traitements cruels dans un établissement d'enseignement spécial à Erevan (1997-2004).

SUIVEZ TOUTE L'ACTUALITÉ HUMANITAIRE, INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER MSF

MSF se soucie de la protection de vos données. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité