Guinée

En 2018, Médecins Sans Frontières a continué d’aider le ministère de la Santé guinéen à soigner 12 500 patients sous traitement antirétroviral (ARV) à vie.

À Conakry, la capitale, nous assurons, via huit centres de santé, des services de dépistage, traitement et suivi pour les patients séropositifs stables. En outre, nous fournissons des soins spécialisés aux patients atteints du sida dans une unité de 31 lits de l'hôpital Donka.

Finda est venue chercher ses antirétroviraux pour les six prochains mois dans une pharmacie soutenue par MSF au centre de santé de Matam, à Conakry, en Guinée. © Albert Masias, mars 2018
Finda est venue chercher ses antirétroviraux pour les six prochains mois dans une pharmacie soutenue par MSF au centre de santé de Matam, à Conakry, en Guinée. © Albert Masias, mars 2018

En 2018, nous avons mis sur pied, pour les patients stables, un système de renouvellement des médicaments et de contrôle tous les six mois au lieu de tous les mois, ce qui réduit la stigmatisation et améliore l’observance du traitement. Nous avons aussi contribué à réapprovisionner la pharmacie nationale en ARV quand des ruptures de stock compromettaient les traitements de nos patients.

À Kouroussa, au nord-est, nous avons poursuivi un programme de santé infantile lancé en 2017, en fournissant du personnel et un soutien logistique à l'hôpital provincial, qui sert 315 000 habitants. En 2018, plus de 3000 enfants de moins de cinq ans ont été admis, dont plus de la moitié souffraient d’un paludisme sévère. 

En 2018, nous avons privilégié une prise en charge précoce au niveau communautaire dans une volonté permanente de réduire la mortalité infantile et prévenir l'apparition de complications chez les enfants. Grâce à 120 volontaires communautaires spécialement formés et des tests rapides, 8819 enfants ont été diagnostiqués et plus de 90% d’entre eux ont été soignés directement dans leur communauté. Les volontaires ont aussi mesuré le périmètre brachial des enfants, pour détecter des signes de malnutrition et identifier ceux qui doivent être référés au centre de santé le plus proche. Neuf de ces centres sont soutenus par MSF. 

En mai, nous avons vacciné plus de 18 000 enfants à Kouroussa en réponse à une épidémie de rougeole, et organisé en novembre une large campagne d’immunisation en collaboration avec le ministère de la Santé suite à une nouvelle hausse du nombre de cas. Au 23 décembre, plus de 74 000 enfants de six mois à sept ans avaient été vaccinés.