Open the menu

Combattre l’hépatite C au Cambodge

Qu’est-ce que l’hépatite C? Comment les personnes l’attrapent-elle et qu’est-ce que cela signifie concrètement? Theresa, médecin, travaille dans la clinique MSF dédiée à l’hépatite C à Phnom Penh, elle décrit la façon dont elle et son équipe se battent contre la maladie…

« Beaucoup de nos patients savent qu’ils souffrent de l’hépatite C depuis longtemps, parfois depuis des décennies. Pendant toutes ces années, ils ont pensé n’avoir aucune chance de guérir et se sont demandé combien d’années la maladie allait amputer à leur vie. C’est pourquoi travailler dans la clinique MSF dédiée à l’hépatite C est un chouette travail: nous communiquons des bonnes nouvelles et nous redonnons espoir.  

Le médecin Theresa
Le médecin Thérésa discute d'un patient dans la clinique MSF dédiée à l'hépatite C au Cambodge. © Todd Brown. Cambodge, 2017. 

Même si beaucoup de personnes savent depuis longtemps qu’elles sont infectées, souvent, elles n’ont aucune idée de ce que cela signifie réellement. Une grande partie de notre travail consiste donc à combler ces lacunes quand le patient vient pour un traitement. 

"Voilà ce que je leur dit"

L’hépatite consiste en une inflammation du foie. Il y a tellement de causes, dont l’abus d’alcool ou les effets secondaires provoqués par certains médicaments, mais globalement, beaucoup de cas sévères sont provoquées par des infections. Les hépatites A, B, C, D et E sont toutes causées par des infections virales. Malgré cela, elles sont très différentes l’une de l’autre et c’est pourquoi l’approche de traitement et la prévention varient en fonction du type d’hépatite.

L’hépatite C est transmise par transfusion sanguine. Pour cette raison, les personnes exposées au sang via des pratiques sexuelles, des procédures médicales non sécurisées, le personnel des soins de santé ou lors de naissances sont à grand risque d’être infectées. Au Cambodge, on estime que la plupart de nos patients ont été contaminés durant la période de troubles civils, quand le système de santé s’est effondré. C’est un exemple des conséquences sur les soins de santé à long terme qui apparaissent lors de périodes d’insécurité socio-politique. 

Des infections provoquées souvent silencieusement

En général, quand les personnes contractent l’hépatite C, elles ont quelques symptômes. Même si certaines personnes résoudront leur infection sans traitement, plus de la moitié des malades souffriront d’infections chroniques. C’est important à comprendre car l’hépatite C provoque des dommages des années, voire des décennies, après l’infection, souvent de façon silencieuse.  

un patient reçoit une injection
Din, 50 ans, reçoit une piqûre à la clinique MSF dédiée à l'hépatite C de Phnom Penh © Todd Brown. Cambodge, 2017.

La majorité des personnes souffrant d’hépatite C chronique sont diagnostiquées lors d’un dépistage de base ou parce qu’elles ont des enzymes hépatiques anormales lors d’une prise de sang et non parce qu’elles se sentent malades. En effet, les personnes se sentent en bonne santé, malgré le fait que l’hépatite crée un environnement inflammatoire qui favorise une fibrose, ou cicatrisation, du foie et n’évoluent pas vers les complications les plus sévères de l’hépatite C. Malheureusement, un petit nombre de personnes développeront une fibrose sévère et ce sont les personnes qui développement les complications les plus redoutées de l’hépatite C: cirrhose et cancer du foie. 

Cirrhose et cancer du foie

La cirrhose décrit une condition selon laquelle le foie est complètement remplacé par des tissus cicatrisés. Il ne peut dès lors plus exercer ses fonctions et le sang ne peut pas circuler facilement dans les veines qui passent à travers le foie. C’est à ce moment-là que les patients développent de symptômes : une ascite (une accumulation anormale de liquide dans l’abdomen), saignement facile des veines anormalement agrandies dans le tube digestif et confusion ou encéphalopathie à partir d'une accumulation de toxines métaboliques habituellement éliminées par le foie. Nous voyons beaucoup de patients qui souffrent d’une cirrhose dans notre clinique MSF, dans l’espoir que les soigner arrêtera la progression de ces symptômes et améliorera leur qualité de vie. 

Malheureusement, nous voyons également beaucoup de patients qui souffrent d’un cancer du foie. Ce genre de cancer est associé avec les hépatites chroniques, particulièrement la B et la C. Malencontreusement, les médicaments qui existent n’aident pas les patients atteints d’un cancer du foie. La majorité des mauvaises nouvelles que nous devons annoncer dans notre clinique concerne les patients souffrant d’un cancer, qui n’ont pas d’autre possibilité de traitement au Cambodge. 

Theresa
Témoignage de

Thérésa

Arts bij AZG