Médias sociaux

  • FR
Open the menu

Crise des réfugiés : MSF soigne 400 personnes en Hongrie

Des milliers de personnes, principalement des Syriens, continuent à arrivent à Roszke à la frontière entre la Serbie et la Hongrie. Ils sont physiquement et psychologiquement très fragiles après un voyage éprouvant par la mer et par la route au travers de plusieurs pays. Chaque jour, environ 2.000 personnes traversent la frontière.  

Des milliers de personnes, principalement des Syriens, continuent à arrivent à Roszke à la frontière entre la Serbie et la Hongrie. © Ana Lemos/MSF
Des milliers de personnes, principalement des Syriens, continuent à arrivent à Roszke à la frontière entre la Serbie et la Hongrie. © Ana Lemos/MSF

Des besoins importants

« Les besoins à Roszke sont énormes. C’est le premier endroit où ils arrivent après avoir passé des semaines sur la route depuis la Grèce », explique Teresa Sancristoval, responsable de projet d’urgence pour MSF à Roszke. Ils passent ici plusieurs jours alors ils ont besoin d’informations, de nourriture et d’eau, de toilettes, de douches et d’une protection contre le froid parce que les températures peuvent descendre à trois degrés la nuit. Avec les fortes pluies que nous connaissons maintenant, les conditions s’aggravent. Nous devons être prêts parce que la situation risque de durer ».

400 patients en quatre jours

MSF a mis en place une clinique mobile et a soigné 400 personnes en quatre jours. La plupart des patient sont des enfants avec des problèmes respiratoires, ainsi que des femmes souvent enceintes, et des hommes avec des blessures qui se sont infectées lors des longues routes et en sautant des clôtures. Selon le personnel médical, le voyage éprouvant a diminué leur résistance immunitaire et ceux qui souffrent de maladies chroniques n’ont plus accès à leur traitement.

Des négociations sont en cours avec le gouvernement hongrois pour augmenter les activités et améliorer la qualité des services offerts aux réfugiés et migrants qui traversent la frontière.