Covid-19 en Haïti : nous avons ouvert un centre de traitement à Drouillard

En réponse à la propagation croissante du COVID-19 en Haïti, nous avons ouvert le 16 mai un centre de traitement à Drouillard, un quartier situé juste à l'extérieur de la capitale Port-au-Prince, pour soigner les patients souffrant de formes sévères du virus.

Depuis son ouverture, le nombre de personnes testées positives pour le coronavirus en Haïti a augmenté de façon spectaculaire, passant de 100 cas à plus de 2600, et 50 décès. Avec seulement deux laboratoires dans le pays capables de réaliser les tests, le nombre de cas enregistrés est bien inférieur au nombre réel.

covid-19 haïti
Notre centre de traitement des patients touchés par le Covid-19, à Drouillard. © Lunos Saint Brave/MSF, mai 2020.

Le centre de traitement dispose à l’origine de 20 lits, mais a été étendu à une capacité de 45 lits. Sur plus de 150 patients enregistrés, un tiers a été hospitalisé. Environ 60 autres sont suivis en ambulatoire par nos équipes. « Certains patients viennent nous voir avec des résultats de tests positifs et d'autres qui ont besoin d'oxygène ou d'une hospitalisation sont pris en charge, pendant que nous envoyons leur test à un laboratoire gouvernemental », explique Hassan Issa, chef de mission MSF en Haïti.

Un soutien à d’autres structures de santé du pays

À Port-au-Prince et dans le sud (à Port-à-Piment et Port-Salut), nous avons mis en place des espaces de triage et des unités d'isolement pour les patients COVID-19 dans toutes les structures de santé que nous soutenons. Nous avons également installé un espace de triage et une unité d'isolement d'une capacité de 10 lits dans l'hôpital principal des Cayes, dans le sud du pays.

Pour la plupart des gens, il est impossible de respecter les mesures de protection (distance sociale et port du masque), particulièrement pour ceux qui vivent dans les bidonvilles densément peuplés de la capitale, où les plus grands nombres de cas ont été signalés. Parmi les nombreux défis auxquels le pays est confronté, figure aussi le retour continu de milliers de migrants haïtiens depuis la République dominicaine voisine, qui comptabilise le plus grand cluster des Caraïbes, avec plus de 17 000 cas enregistrés.

haïti covid-19
Le centre de traitement  de Drouillard dispose d'une capacité de  45 lits. © Lunos Saint Brave/MSF, mai 2020.

Un système de santé très fragile et donc peu préparé

Nous nous inquiétons également du fait que de nombreuses personnes présentant les symptômes du COVID-19 ne se rendent pas à l'hôpital pour se faire soigner. « La propagation du virus s'accélère, tout comme la stigmatisation qui l'entoure. Malheureusement, une douzaine de patients sont morts à leur arrivée à l'hôpital, et beaucoup d'autres sont arrivés dans un état critique. C'est pourquoi nous continuons à mener des activités de prévention et nous appelons ceux qui présentent les symptômes du COVID-19 à se faire soigner immédiatement car cela peut améliorer considérablement leurs chances d'être traité avec succès », déclare Hassan Issa.

Il est à craindre que le système de santé haïtien, déjà fragile, soit mal préparé pour faire face à l'aggravation de la pandémie. Dans certaines communautés, des centres COVID-19 ont été attaqués. En outre, plusieurs établissements de santé ont fermé par manque d'équipements de protection et à cause de la contamination de certains personnels de santé, rendant difficile l'accès aux soins obstétriques, pédiatriques et de traumatologie.

La fourniture d'équipements de protection dans ces structures est essentielle pour permettre la continuité des soins et protéger le personnel. Et compte tenu de l'énorme demande de tests adressée aux laboratoires et de l'allongement des délais d'attente des résultats, la question des tests devient un défi majeur pour contrôler non seulement la propagation de la maladie, mais aussi pour fournir des soins adéquats et rapides.