Médias sociaux

  • FR
Open the menu

MSF assiste le Myanmar après de graves inondations

De graves inondations ont touché le Myanmar après de fortes pluies causées par le passage du cyclone Komen. MSF travaille en collaboration avec les autorités locales pour offrir une assistance médicale et non-médicale aux milliers de personnes vivant dans la zone sinistrée.

 

Rakhine, Myanmar © EPA/NYUNT WIN
Rakhine, Myanmar © EPA/NYUNT WIN

Sous l’eau

L’impact des inondations est particulièrement important dans l’État de Rakhine, où MSF gère plusieurs projets médicaux. Les localités de Minbya, Mrauk U, Kyauktaw et Buthidaung sont les plus touchées. “Toute la localité de Minbya est sous eau: les écoles, les hôpitaux, et aussi toutes les sources d’eau potable”, explique Dr. Zayar de Médecins Sans Frontières.

MSF distribue du matériel et de l’eau

Plus de 4000 personnes se sont réfugiées dans 23 monastères de la région de Minbya. Bien que les besoins médicaux ne semblent pour l’instant pas trop importants, l’eau a causé d’énormes dégâts aux habitations et aux infrastructures, et les sources d’eau potable ont été contaminées. Avec les autorités et les leaders communautaires, MSF a acheminé par bateau de l’eau potable, des couvertures, des moustiquaires et du savon pour les déplacés.

A Sittwe, le chef-lieu de l’Etat de Rakhine, les équipes de MSF et du ministère de la santé du Myanmar ont offert une assistance médicale aux personnes réfugiées dans un monastère. Dans la localité de Maungdaw, dans le nord de l’État, une équipe évalue les besoins médicaux et prépare une distribution de matériel médical.

Ravages à Buthidaung

Une équipe de MSF témoigne des ravages dans la ville de Buthidaung où l’accès à la ville est rendu impossible à cause des glissements de terrain. L’équipe évalue actuellement l’accès par la rivière.

MSF a également offert son aide aux autorités du Myanmar dans d’autres régions du pays si cela s’avérait nécessaire, y compris dans les régions où l’organisation n’a actuellement pas d’activités.