Médias sociaux

  • FR
Open the menu

UPDATE : Aide d'urgence apportée aux victimes des inondations au Malawi

Mise-à-jour du 22 janvier - Dans la pointe Sud du Malawi, la zone la plus touchée par les récentes inondations, au moins 20.000 personnes sont depuis 10 jours sans accès à une nourriture suffisante, à de l’eau salubre et à des soins de santé. Médecins Sans Frontières, déjà présent dans le pays depuis plusieurs années pour un projet sur le long terme, a mis en place une mission d’urgence le 8 janvier dans le district de Mangochi, Chikwawa et Nchalo. Notre équipe est surtout active dans la région de Nsanje et de l'East Bank ou les besoins sont les plus importants pour le moment.

Le centre de Makhanga. A l'avant plan un des accès à la ville couvert d'eau. On distingue l'autre accès à l'arrière-plan également fermé faisant de la ville une ile isolée.
Le centre de Makhanga. A l'avant plan un des accès à la ville couvert d'eau. On distingue l'autre accès à l'arrière-plan également fermé faisant de la ville une ile isolée - Julien Lefèvre/MSF

Risque de maladie

Dans les villages de Trinity et Makhanga, trois de nos équipes distribuent des moustiquaires, des kits d’hygiène et d’assainissement de l’eau, construisent des latrines et évaluent la présence de cas de malaria ou de maladies liées à l’insalubrité de l’eau.  Peu d’eau salubre est accessible à cause des inondations. L’eau stagnante entraine un risque potentiel de prolifération des moustiques vecteurs de maladie dont la malaria. Dans le village de Makhanga où près de 5000 personnes ont trouvé refuge, notre clinique mobile a traité 130 personnes au premier jour de sa présence.  

Des puits assainis

Il y a quatre autres régions qui ont été submergées par les eaux. Les habitants se sont réfugiés sur la multitude d’iles qui jalonnent aujourd’hui la région. Nous prévoyons d’y envoyer aussi des équipes pour leurs apporter de l’aide. A l’ouest de la rivière ayant débordé, notre équipe apporte des soins médicaux, assainit les puits et installe des latrines. A Nchalo, l’équipe gère 130 personnes tous les jours, principalement des femmes et des enfants.

40 collaborateurs

Au total, c’est 40 collaborateurs de Médecins sans Frontières  (5 staffs internationaux et 35 staffs nationaux)  qui apportent de l’aide aux victimes des inondations. Nous prévoyons d’amener du personnel et du matériel supplémentaire depuis nos projets en Afrique du Sud, au Zimbabwe et au Mozambique.

Fournitures d'urgence distribuées

Jusque maintenant nos équipes ont distribués 1300 kits d’assainissement des eaux, chacun assurant 3 semaines d’eau salubre pour une famille de 6 personnes. Pour protéger les gens de la Malaria, 8000 moustiquaires ont été distribuées. 28 latrines de base ont été installées et 4 grandes tentes pouvant accueillir chacune 100 personnes. Nous avons aussi distribué des fournitures d’urgence, des kits d’assainissement de l’eau qui ont été distribué dans 5 camps de déplacés dans le district de Mangochi.